O
u
v
r
i
r

l
a

n
a
v
i
g
a
t
i
o
n
O
u
v
r
i
r

l
e
s

r
e
c
h
e
r
c
h
e
s
Adam Beorn (Terminé)


Partagez|
Adam Beorn (Terminé)
Messages : 393
Date d'inscription : 27/02/2018
avatar
Huva

A savoir -
Age: 31 ans
Métier :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Adam Beorn (Terminé)
 Mer 28 Fév - 20:52

Adam Beorn

Je suis la lumière qui repousse l'obscurité et le rempart qui protège les Hommes de la corruption. Je suis un Huva.



NOM : Beorn

PRENOM : Adam

SURNOM : Comment il arrive qu'on l'appel.

SEXE : M

AGE : 31 ans

RANG SOCIAL : Huva

LIEU DE VIE : La forteresse lorsqu'il n'est pas en mission, sinon il sillonne le pays.

Adam est un homme plutôt grand, environ 1,85 mètre et plutôt bien bâti, après toutes ces années d'entraînements intensifs c'est plutôt normal. Il a les cheveux noirs qui sont généralement un peu en bataille et une barbe qu'il ne garde pas trop fournie pour ne pas être confondu avec un ours par la population. Son visage est plutôt harmonieux avec ses yeux bleus, il s'est même déjà fait qualifié de séduisant par certaines filles croisées dans des tavernes ou lors de repas, cérémonies ou fêtes. Son corps arbore tout de même quelques cicatrices par-ci par-là, notamment une en diagonale en travers du dos et une de la longueur d'une main sur la poitrine, du côté du cœur, mais c'est peu par rapport aux innombrables combats qu'il a mené. Au niveau de la tenue vestimentaire, une armure de cuir solide, une bonne paire de botte et de gants pour affronter le froid, le tout surplombé d'une épaisse fourrure d'ours noir en guise de manteau. Il a également une dent d'ours qu'il porte autour du coup en pendentif et un morceau de tissu rouge noué autour du bras avec une plume de rapace coincé dedans.


Adam n'est pas quelqu'un de très accueillant à première vue. Il est grand, plutôt massif, il préfère garder un air un peu sérieux lorsqu'il se déplace parmi la population. Il semble même un peu hautain ou prétentieux, mais c'est plus par soucis de présentation. Il faut donner une image forte du culte d'Huvara et il en est un des représentants les plus emblématiques, il doit inspirer le respect ou la crainte. Lorsqu'il est en société il garde donc un air fier, toujours impeccable au niveau de la présentation, une démarche assurée. Il se dit que cela rassure la population de voir que ceux qui sont là pour les protéger ont fière allure.

Mais sinon c'est un jeune homme plutôt souriant, il se laisse aller à la rigolade autant que possible quand la situation le permet et aime bien les plaisirs de la vie, lorsqu'il peut se permettre de boire ou de séduire il y va à cœur joie. Il est toujours plein de bonne volonté pour montrer qu'il est le meilleur, il est très compétitif, sûrement un effet secondaire de son entraînement très sélectif. Il est plutôt amical, préférant traiter tout le monde de la même manière, avec respect et générosité. Il a toujours eu un sens de l'honneur assez pointu, il essaye d'être le plus altruiste possible, mais il sait mettre ses principes moraux de côtés lorsqu'il faut survivre. Le monde est brutal et la réalité est crue et violente, ceux qui ne savent pas abandonner les règles de bienséance ou de vertu ne durent pas longtemps face à la corruption. Adam est également assez protecteur, bien qu'il n'ait pas de véritable famille, ni beaucoup d'être cher, il serait prêt à tout pour ceux qui compte pour lui, sa compagne huvar Arya arrivant en première position. Mais il s'est également donné pour mission de protéger le peuple des injustices, il hait par dessus tout ceux qui se croient au dessus des lois, les voleurs, les assassins, les escrocs, ceux qui abusent de leur position ou de leur pouvoir. Il a vu trop de personnes démunies, de familles brisées, laissées sans rien par la corruption, pour en plus voir les hommes se faire du mal entre eux.


Adam est un orphelin, il a perdu ses parents à l'âge de quatre ou cinq ans, il ne sait plus trop. Alors qu'ils rendaient visite à un parent, la corruption faisait rage dans la région et malgré les mercenaires engagés par la caravane avec laquelle ils avaient décidé de voyager pour ne pas se retrouver seuls sur les routes. C'est ainsi qu'il fini à la charge d'une  des églises d'Elgenn pour aider les prêtres dans leurs tâches quotidiennes. Mais malheureusement pour lui l'adaptation n'était pas simple. La colère qui bouillonnait en lui commença à lui attirer problèmes sur problèmes, entre les bagarres, les crises de colère et les fugues occasionnelles, la situation était intenable autant pour le jeune garçon que pour la réputation de ceux qui veillaient sur lui. C'est pour cela que l'année de ses sept ans, lorsque les hommes de la forteresse passèrent récolter le tribut auprès de la population, il fut confié à la forteresse pour devenir un de ceux qui passent leurs vies à combattre la corruption.

Après un long voyage de plusieurs jours avec la longue procession qui se dirigeait vers la forteresse, ils virent enfin les hautes murailles qui signifiaient la fin de leur voyage. C'est là que commença son apprentissage pour devenir Huva. Bien que pour lui les débuts furent difficiles, récalcitrant pour suivre les ordres, il contredisait souvent ses instructeurs. Mais petit à petit il rentra dans le moule après maintes punitions. Un an plus tard, il était devenu un véritable modèle pour les autres, donnant son maximum pour être le meilleur, il savait que maintenant sa vie était à la forteresse et qu'il ne pourrait plus s'y soustraire. Il fut alors convoqué à l'épreuve pour être imprégné du sang des grands loups. Il s'avançait dans le temple d'Huvara en compagnie des autres tributs sélectionnés pour être imprégnés.

Il voyait la peur sur le visage des autres enfants, mais lui n'éprouvait que de l'admiration face aux imposants et majestueux grands loups. C'est en s'arrêtant à moins d'un mètre d'une louve au pelage noir et gris qu'il pu admirer en détail un grand loup pour la première fois. Des yeux verts, des dents acérées, un corps à la fois musclé et agile, un véritable outil de mort, à la fois terrible et magnifique. La louve grogna légèrement et montra les crocs, la plupart des jeunes dans un rayon de cinq mètres sursautèrent ou eurent un mouvement de recul, mais Adam lui n'avait que plus de détermination dans le regard et la fixait dans les yeux sans ciller. Après une cérémonie officié par le prêtre du temple, vint le moment de l'imprégnation. Adam fut imprégné du même sang que la louve qu'il avait croisé plus tôt et après avoir reçu son sang, il se sentit pris de vertige quelques instants. Il tituba pour sortir du temple avec un instructeur qui allait le ramener à son dortoir, vomi près des portes du temple puis après quelques mètres tomba inconscient. Après avoir passé quelques heures inconscient, il se réveilla sans effets secondaires à son imprégnation et on lui annonça qu'il suivrait désormais la voie des Huvas.

Il débuta alors sa longue formation d'Huva, tout en tissant un lien particulier avec la même louve que lors de son imprégnation, c'était une jeune femme nommée Arya. Elle était menue, avec des cheveux noirs qui tombaient en cascade dans son dos et les mêmes yeux verts émeraudes que ceux qu'Adam avait vu sous sa forme animale. Elle était jeune pour une Huvar et c'était la première fois qu'elle donnait son sang à un tribut, ce qui créa instantanément un intérêt mutuel pour les deux. L'un était charmé par sa grâce et l'aura de force et de sauvagerie qu'elle dégageait. Et l'autre était intriguée et intéressée par le petit garçon téméraire qui l'avait défié alors qu'elle aurait pu l'avaler tout cru.

Lors de son entraînement, Adam fut poussé dans ses derniers retranchements, il décidait de tenir bon, peu importe les épreuves. Il avait acquis un but dans sa vie, détruire la corruption, c'est en lisant plusieurs ouvrages, parfois illustré qu'il avait vraiment appris ce qu'étais la corruption. Il éprouvait à la fois une rage et une peur terrible envers ces êtres immondes qui étaient responsables de la mort de ses parents.

Quelques années après le début de sa formation, Adam avait bien grandi, vers ses douze ans, il accompagna son instructeur, Heimdall, sur le terrain, c'était un homme de plus d'une cinquantaine d'années qui avait passé sa vie à la forteresse, mais qui s'était retiré des combats pour enseigner aux jeunes après la mort de son compagnon loup. Après avoir laissé loin derrière eux les épaisses murailles de la forteresse, ils s'arrêtèrent pour bivouaquer quelques heures avant la nuit. Le jeune garçon fut envoyé chercher du bois et alluma le feu. Ils mangèrent leurs maigres rations et le plus vieux des deux hommes prit la parole:

-Si nous sommes venus ici aujourd'hui, c'est pour que tu affrontes et triomphes de tes peurs les plus secrètes. A deux jours de marche d'ici, de l'autre côté de cette forêt se trouve un vieil ermite qui habite en haut d'une falaise. Tu lui devras lui apporter les fruits de ta chasse, et tu accompliras le rituel qu'il décidera de t'enseigner. Tu pars à l'aube.

Le jeune garçon acquiesça sans discuter, il savait que ça ne servait à rien d'argumenter, que son maître serait inflexible et que de toute façon cela faisait partie de l'entraînement. Il s'enroula dans ses couvertures et tenta de trouver le sommeil malgré l'appréhension qui lui nouait l'estomac.

Dès les premières lueurs du matin, le jeune homme se leva. Il prit ce qui lui serait utile pour sa survie dans la forêt, c'est à dire, un couteau, un briquet rudimentaire, une gourde pleine et un petit sac qu'il passa en bandoulière. Il partit ensuite vers l'ouest à travers la forêt. Le plus clair de la journée se passa sans encombre, il marchait en suivant des pistes tracées par le passage d'animaux, se penchait parfois pour trouver des traces de lapins ou de petits animaux susceptibles de devenir son repas. Parfois il ramassait quelques baies ou fruits qu'il mangeait tout en marchant, sinon il écoutait l'immensité de la nature qui l'entourait, le bruissement des feuilles, la course d'une souris jusqu'à son terrier, les raies de lumières qui traversaient le feuillage des arbres au dessus de lui, les oiseaux qui s'envolaient sur son passage.

Quelques heures avant la nuit, il commença à rassembler du petit bois pour le feu de ce soir, entre temps il avait attrapé un hérisson et une musaraigne qu'il comptait faire cuire pour calmer les grondements de son estomac. Lorsque la visibilité fut trop basse pour se déplacer sans encombres, il s'arrêta dans un endroit où deux arbres étaient appuyés l'un sur l'autre. Libérant ainsi un périmètre d'une dizaine de mètre autour d'eux et un espace parfait pour dormir entre leurs troncs. Il posa ses affaires et alluma rapidement un feu pour se réchauffer face à la température qui baissait rapidement. Il s'occupa ensuite de dépecer ces proies du mieux qu'il put, il n'était pas expert et dû gâcher un bon quart de ce qui était mangeable, mais au moins il avait de quoi manger.

C'est alors qu'il se mit à contempler la forêt alentour, qui était devenue complètement noire, sa vision n'allait pas au delà du premier arbre le plus proche. La peur commença à monter en lui. Les bruits qui lui semblaient si reposant durant la journée et qui avaient bercés sa marche appartenaient maintenant à ses plus grandes peurs. Le bruit des feuilles devenait le souffle d'un quelconque monstre, la course de petits animaux le faisait se retourner de toute part, le hululement d'une chouette devenait un cri funeste qui annonçait sa mort certaine. Il sortit son couteau et se rapprocha le plus possible du feu. Il était certain de voir des formes bouger autour de lui, comme des démons d'un autre monde qui dansaient derrière les arbres. De temps à autre des paires d'yeux s'allumaient à côté d'un tronc, ou était-ce son imagination qui lui jouait des tours. Cette nuit fut terriblement éprouvante pour Adam, qui ne put dormir que par à coup, réveillé au moindre bruit proche. Mais l'insomnie lui permettait au moins de garder le feu vivace, comme une flamme d'espoir qui écartait les ténèbres.

Le lendemain il fit presque moitié moins de chemin que le premier jour, la fatigue ne lui permettant pas d'avoir les idées claires. Il se perdit plusieurs fois, se rendant compte qu'il avait dévié de sa route en passant dans une clairière. Plus il avançait dans la forêt, plus il se sentait oppressé, la lumière ne transparaissait presque plus à travers l'épaisse canopée. Deux ou trois fois il dû escalader les branches d'un arbre pour vérifier si la direction était la bonne. Mais s'enfoncer encore plus dans la forêt lui offrait de nouvelles perspectives de chasse, les animaux étaient en plus grands nombres ici et durant sa route il attrapa pas moins de trois lapins. Mais la nuit venue, ce fut encore pire que la veille, il ne trouva nulle part où camper dignement alors il se contenta de s'adosser contre un immense chêne.

Après avoir mangé un des trois lapins, gardant les deux autres pour l'ermite, il fut de nouveau pris de paranoïa. La lumière diffusée par son feu était encore plus réduite que la veille et le sommeil fut difficile à trouver une fois de plus. Mais moins stressé que la veille, il tentait de se focaliser sur d'autres choses, de méditer pour éviter de penser à se qui l'entourait. A chaque bruit ou chaque bourrasque il essayait d'imaginer ce qui avait vraiment pu commettre un tel bruit plutôt que de croire que cette forêt était maléfique. Mais ce fut d'un succès très limité, la peur était toujours la plus forte. Quitte à avoir peur, il préféra partir avant le lever du soleil pour rattraper son retard, il escalada comme il put le tronc du chêne pour examiner les étoiles et la route à suivre. Il confectionna une torche rudimentaire et s'avança dans la nuit, son couteau dans une main, la torche dans l'autre.

Il marcha ce qui lui sembla être une éternité avant que le soleil se lève, et encore, il n'apportait guère de lumière tellement les arbres étaient touffus et imposants. Mais petit à petit ils se firent plus éparses et il retrouva l'ambiance calme et apaisante du début de son voyage. Le soleil de printemps lui réchauffait le visage qui était frigorifié, comme tout son corps après deux nuits à la belle étoile. C'était ce froid qui l'empêchait de se déplacer rapidement, il grelottait un peu malgré ses épaisses couches de vêtements, surtout les orteils et le visage. Puis tout à coup, il sortit de la forêt, comme si l'on avait tracé un immense trait à la règle, stoppant net l'avancée des arbres. Devant lui, une falaise d'une dizaine de mètre le dominait de toute sa taille. Il fixa solidement son sac pour ne pas être gêné, retira ses gants et commença l'ascension. Les prises ne manquaient pas, et si il n'avait pas été aussi fatigué et si ses doigts n'étaient pas si gelés, il aurait fini cette broutille en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Mais ce n'était pas si simple, ses jambes étaient lourdes et ses épaules lui faisaient mal après avoir porté son sac. Malgré ses handicaps, il attrapa une dernière prise, hissa son corps par dessus le rebord de la falaise et se laissa tomber au sol. Non loin, un vieillard l'attendait, assis sur un tabouret à trois pieds devant une cabane, il taillait un morceau de bois.

Ce n'est qu'après s'être réchauffé près du feu à l'intérieur de la cabane et après avoir longuement bu que le vieillard demanda au jeune homme de lui raconter son histoire. Le jeune garçon commença à raconter son départ de la forteresse avec Heimdall mais l'ancien l'arrêta net:

-Je veux entendre toute ton histoire, pas seulement ses trois derniers jours. Et en détails je te prie, je ne te jugerai pas.

Le jeune homme mit quelques secondes à comprendre et s'exécuta, il raconta sa petite enfance, les quelques souvenirs qu'il avait de ses parents, son passage à l'orphelinat de l'église, le début de sa formation, l'imprégnation, sa formation d'huva. Il parla en détail de sa relation avec Arya, puis enfin de son expérience dans la forêt. Il ne s'interrompait que lorsqu'il fallait raviver le feu, lorsque le vieillard demandait plus de détails sur certaines choses ou lorsqu'ils dressèrent le couvert pour manger. Le repas fut composé des deux lapins que contenait le sac d'Adam, agrémenté de quelques herbes et de pain.

A la fin de cette longue épopée, le vieil homme, qui avait allumé sa pipe entre temps, laissa un moment s'écouler. Il n'y avait que des volutes de fumée qui sortaient de sa bouche, il avait le regard pensif. Ce ne fut qu'à ce moment qu'Adam put clairement observer l'homme dans sa totalité, il avait dû être grand et bien bâti dans sa jeunesse. Ses mains calleuses et pleines de cicatrices montraient une vie de travaux manuels et la sagesse dans son regard gris acier le rendait encore plus mystérieux. Une de ses jambes était raide, sa tête légèrement penchée sur le côté avait mis Adam sur la piste d'un défaut d'audition. Il était sûrement un ancien combattant de la forteresse parti à la retraite, mais qui devait faire passer des épreuves à certains jeunes huvas. L'homme se redressa un peu sur son siège et dit:

-Tu es un jeune très prometteur mon garçon, mais tu n'as pas compris ce qu'était être un véritable Huva. Tu n'es pas un simple soldat pris d'amitié avec un loup, tu dois être plus que ça. Cette épreuve devait d'apprendre à vaincre ta peur de l'inconnu, tu as pu te rendre compte que dans l'obscurité ou la mort, c'est l'inconnu qui nous paralyse, qui nous terrifie. Cette forêt t'a paru charmante et apaisante de jour, mais une fois la nuit tombée, son caractère mystérieux t'a mis sur la défensive. Ce qui fera de toi le rempart des Hommes contre la corruption, c'est ton courage à affronter tes peurs, la peur de la mort, la peur de l'occulte. Tu ne dois pas simplement combattre l'obscurité, tu dois l'éclairer, apporter la lumière là où les ténèbres règnent, éloigner la peur du cœur des Hommes. Ton rôle sera de protéger notre nature contre le mal. Maintenant suis moi dehors, tu as encore une dernière leçon à apprendre auprès de moi.

Le jeune garçon sortit en compagnie du vieil homme, la nuit était fraîche, le souffle des deux hommes créait une fine vapeur d'eau. Le ciel était nimbé d'étoiles, et la lune était pleine. Elle offrait une visibilité convenable sur l'ensemble de la forêt en contrebas qui se balançait au gré de vent, comme un océan de végétation. Le vieillard sortit un vieux couteau de sa tunique et le tendit au jeune garçon. Il se coupa au niveau de la paume de la main et fit tomber quelques gouttes de son sang sur le sol. Il se concentra et tout à coup, la nature vibra à travers lui.

Il sentait tout les êtres vivants battre à leurs rythmes, comme une pulsation sourde qui aurait toujours été là mais qu'il n'avait jamais perçu avant. Faire ce rituel dans la forteresse était une chose, mais au milieu de la nature cela prenait tout son sens. Il sentait le cœur des oiseaux de nuit battre, celui des insectes, celui de chaque animaux aux alentours. Il entendait même la lente respiration de la forêt qui vibrait en arrière plan, comme un titan gigantesque qui serait endormi. Il comprenait maintenant ce qu'il devait passer sa vie à protéger, cette harmonie naturelle, cet équilibre entre toutes les forces de la nature. Il en avait presque les larmes aux yeux face à cette beauté parfaite, le temps s'écoulait de plus en plus mais il ne voulait pas quitter cette sensation de plénitude. Après un long moment, la magie s'estompa et le calme revint. Il était désormais seul dehors et il rentra dans la cabane faire part de ses conclusions au vieil homme.

Le vieil homme sortit ensuite une cage contenant un oiseau. Il tendit la cage à Adam et lui dit de sacrifier l'animal pour entrer en contact avec son amie louve. Le jeune homme n'avait pratiqué ce rituel auparavant, la connexion avec sa partenaire n'étant pas qualifiée d'assez forte. Mais il s’exécuta, lorsque le sang coula, il sentit son âme être aspirée et flotter dans le vide un moment. Le moment d'après, il se trouvait dans le corps d'Arya, la jeune huvar fut surprise au départ, mais le jeune homme expliqua son intrusion inopinée et elle ne formalisa pas outre mesure. Après un moment passé dans le corps de louve, son amie décida de sortir de la forteresse pour montrer l'étendue de ses capacités au jeune garçon. C'était une sensation exaltante, un sentiment de liberté qu'il n'avait jamais ressenti. Et Arya, elle, était plutôt fière de faire étalage de sa vitesse et de sa force, toutes les deux améliorées par la présence des deux âmes dans ce même corps. Après de longues heures de chasse, le jeune se résigna à réintégrer son corps. Une fois sorti de sa transe, il était vidé de toute énergie et s'endormit dans le fauteuil le plus proche.

Après une nuit de sommeil avec un bon feu et dans un fauteuil moelleux, il fut réveillé le lendemain par un bruit à la porte. Le vieillard ouvrit la porte et Arya rentra dans la pièce, elle salua son protégé et annonça qu'il fallait rentrer et qu'ils feraient la route ensemble. Le vieil homme salua alors les deux jeunes depuis le pas de sa porte, Adam lui adressa un signe de la main avant de se laisser basculer dans le vide pour commencer la descente de la falaise. 

Le trajet de retour fut beaucoup plus rapide que l'aller, en compagnie d'Arya qui était une pisteuse hors paire et qui connaissait la nature comme personne. Ils ne gaspillèrent donc pas de temps à traquer des proies ou à suivre des pistes. Le voyage fut même l'occasion pour Adam de recevoir quelques enseignements de son aînée. Elle lui montra comment améliorer ses techniques de chasse, comment dépecer convenablement une proie. Elle fut prise de fou rire lorsqu'il lui raconta comment il s'était chargé de se pauvre hérisson, en se piquant plusieurs fois au passage.

La nuit passée dans la forêt fut plus tranquille et il put dormir plus sereinement après les enseignements du vieillard. Il se rendit compte qu'il ne connaissait pas son nom et se demanda même si il n'était pas un grand loup, tant son âge semblait avancé et tant son savoir semblait immense. Après un jour et demi de marche, ils retrouvèrent l'endroit où Adam et Heimdall avaient campés quelques jours plus tôt. Une note l'attendait là, lui indiquant qu'il trouverait un cheval qui l'attendait dans le village la plus proche en direction de la forteresse. Une fois le cheval récupéré et Arya passé sous sa forme animale, le voyage de retour fut une formalité.

L'entraînement classique repris, enfin classique si on peut le dire ainsi. Même si toutes ces années avaient rendu cela routinier, les épreuves restaient toujours au même niveau de difficulté. Depuis tout ce temps le nombre de recrues avait grandement diminué. Dans la dernière année de formation, Adam et Arya furent mis sous les ordres d'un Huva plus expérimenté. Ils devaient le suivre et apprendre comment Huvas et Huvars devaient coopérer et travailler ensemble sur le terrain. Le jeune garçon était devenu un jeune homme, maintenant âgé de dix-sept ans, il avait beaucoup grandi ses dernières années et il commençait à prendre en muscle et en épaisseur. Il avait beaucoup appris depuis ses dernières années, il pourrait bientôt prétendre au rang d'Huva et parcourir le monde pour combattre la corruption, mais il lui restait encore quelques épreuves à accomplir.

Le jour de la dernière épreuve arriva, Adam gravit les marches du même temple que lors de sa première épreuve, presque dix ans auparavant. L'hiver était rude cette année là, la vague de froid ne laissait aucun répit, les sentinelles qui patrouillaient sur les murailles étaient emmitouflées dans leurs vêtements les plus chauds. Et même à l'intérieur, tout le monde se pressait contre les feux de cheminées pour essayer de ressentir un peu de chaleur. Mais l'âme du jeune homme bouillonnait tellement que le froid ne semblait pas le toucher. Toutes ces années de travail, d'abnégation et d'apprentissage pour en arriver là. Il se présenta devant le prêtre qui allait procéder à la cérémonie.

Il y avait quelques spectateurs qui avaient fait le déplacement sous la neige pour venir voir ça. Parmi eux des Huvas de la même génération qu'Adam, ceux avec qui il avait connu le même calvaire, les mêmes épreuves et qui avaient réussi à se maintenir jusque là. Ils étaient devenus comme une famille, de vrais frères d'armes. Il y avait aussi quelques instructeurs qui avaient chacun apporté une pierre à l'édifice dans la formation du jeune homme. Et aussi quelques miliciens ou prêtres qui venaient voir la cérémonie par curiosité ou qui était des connaissances du futur huva. Et il y avait bien évidement Arya, qui se tenait fière et droite près de la table sur laquelle se passait la transfusion sanguine. Elle était déjà sous forme animale, en même temps vu le froid, une épaisse fourrure n'était pas de trop pour affronter la neige. Adam se plaça à ses côtés, face au prêtre. Avant de commencer le prêtre informa le jeune homme des dangers de cette épreuve et de la douleur certaine qu'il allait devoir traverser. Le jeune homme rétorqua sans appel:

-Depuis dix ans maintenant je vis entre ces murs, j'étais un enfant ignorant à mon arrivé, mais j'ai suivi les ordres sans me plaindre. J'ai couru quand on me l'a demandé, j'ai nagé quand on me l'a demandé, j'ai combattu quand on me l'a demandé, j'ai appris quand on me l'a demandé, j'ai même versé mon sang pour en arriver là. Aujourd'hui j'achève ma formation en homme accompli et je suis prêt à devenir un huva, si je ne suis pas capable de passer cette épreuve aujourd'hui, je ne le serai jamais.

Le prêtre hocha la tête et la cérémonie commença. Ce sont les derniers souvenirs clairs qu'il garda de la cérémonie. Lorsque le sang de loup entra dans ses veines, une vive douleur lui traversa tout le corps. C'était comme si ses veines étaient parcourues de lave en fusion et il ne put s'empêcher de hurler, de crier le plus fort que ses poumons le permettaient. Il transpirait à grosses gouttes, fiévreux, la totalité de son corps se crispait pour refluer la douleur, chacun de muscle se contractant, suppliant que cela cesse. Il avait l'impression de souffrir depuis une éternité, comme si il n'avait jamais connu autre chose, il en avait même oublié ce qu'était la vie sans cette intense douleur. Il avait beau tenter de se raccrocher à n'importe quoi, aucun souvenir heureux ne lui revenait, il n'y avait que cette souffrance en lui. Il sentait qu'il ne pourrait pas encaisser cela éternellement, il sentit son corps se ramollir. Juste avant de sombrer dans la folie, la douleur s'apaisa, elle s'estompa comme une vague de brume écarté par le vent et il ouvrit les yeux. Il était était allongé sur le sol glacé du temple, tremblant.

On le disposa sur un brancard et l'amena dans une salle où il fut allongé sur un lit. On lui posa un linge humide sur le front pour faire tomber la fièvre et lui fit avaler tant bien que mal une décoction inconnue. Arya était allongée sur un lit voisin, elle semblait fatiguée mais pas autant touchée que le tout nouvel huva. Adam resta presque deux jours alité, luttant contre la fièvre et les crises de douleur qui le prenait parfois subitement. Dès le lendemain, sa compagne louve était presque complètement rétablie et veillait à son chevet pour le soutenir. Mais malgré ses souffrances, il était heureux, car il était enfin devenu un véritable huva.

Après son accession au rang d'huva, Adam commença à réaliser de véritables missions pour combattre la corruption. Peu après ses débuts, il fut envoyé dans le domaine d'Haraldys, où on rapportait des rumeurs de meutes de loups corrompues venues de l'ouest. Adam voyageait avec une petite troupe de miliciens et d'huvas accompagnés de leurs compagnons grands loups. Ils chevauchaient en direction de la ville d'Haraldys pour récolter des informations sur place. Le voyage ne dura même pas deux jours de cheval, après avoir passé la nuit dans une auberge, ils arrivèrent dans la ville. Après avoir consulté les autorités locales, un huva choisit un prisonnier dans les geôles et ils partirent traquer la corruption. Arrivé à une croisée des chemins, une charrette abandonnée bordait la route. Le spectacle était horrible, des traînées de sang et de viscères entouraient le lieu de l'attaque. Le sang était frai et les empreintes indiquaient un groupe de loups entre dix et quinze individus. Les hommes n'eurent aucun mal à remonter la piste. A l'orée d'un bois voisin, les loups se repaissaient de leurs proies, une famille de fermiers qui avait sûrement dû voyager en ville pour vendre leurs produits.

Adam n'avait jamais affronté de loups corrompus, il avait déjà vu des petits animaux, une troupe de cerfs et de biches, mais les loups étaient vraiment caractéristiques du mal que pouvait engendrer la corruption. Certains étaient gravement blessés. Des plaies infectées suintaient de sang et avaient une odeur pestilentielles, du sang et de la viande pourrie entouraient leurs gueules, leurs fourrures étaient éparses, comme si des touffes en étaient tombées. C'est avec une aversion pour ces créatures et l'envie irrépressible de mettre fin à leurs jours qu'il sortit son épée et attrapa le bouclier qui était accroché à sa monture. Les loups tentaient de les encercler, une tactique de chasse que même ces êtres corrompus avaient réussi à garder. Ils se battaient férocement et n'avait aucune peur face à l'acier des combattants du culte d'Huvara. Adam tranchait tout ce qu'il pouvait, pourvu que ces bêtes immondes sombrent dans les abysses.

Après un combat court mais intense, d'autre animaux corrompu furent attirés par les bruits provoqué par les cris. Ce furent pour la plupart des petites créatures, mais également des biches et un cerf, les deux chevaux de traits de la famille de fermier et pour finir un énorme ours brun qui sortirent des fourrées tour à tour. Les hommes étaient de plus en débordés, les chevaux corrompus lancés au galop brisèrent la formation des guerriers et se fut la pagaille. Adam fut jeté au sol par une biche qui lui bondit dessus et s’empala sur son épée. Une fois au sol, le jeune homme ne put dégager son arme et rampa pour éviter les assauts de lapins, de raton-laveurs et autres. Mais ils ne purent lui causer que de légères morsures sans gravité. Il se tourna et aperçut le prisonnier qu'ils avaient amené avec eux, il fallait le sacrifier pour faire disparaître la corruption. Un autre huva reculait à côté du jeune homme, lui aussi acculé par plusieurs opposants. Adam se releva péniblement et coura vers le prisonnier. Il entendit plusieurs hurlements dans son dos, un milicien venait de se faire ouvrir en deux par l'ours. Il fallait se dépêcher où tout le monde allait mourir.

Il cria quelques ordres pour rallier ses frères d'armes autour de lui et commença le rituel. Il traça le glyphe sur le sol, profitant de la protection et du sacrifice de certains de ses amis. Lorsqu'il fut achever, il sortit son couteau de chasse et s'ouvrit la main puis se tourna vers le prisonnier entravé. Il vit la terreur dans ses yeux, il criait, suppliait, se débattait, tentait le tout pour le tout pour se sortir de là. Mais Adam l'attrapa fermement et l'égorgea au centre du glyphe, mêlant son sang au sien pour que le rituel fasse effet. L'huva sentit un picotement là où son sang coulait, lui remontant tout le long du bras, puis traversant tout son corps comme un courant électrique. Son sang en partie bestial fit couler la magie au sein de la terre humide de sang. Le jeune huva sentit comme un halo d'énergie invisible partir depuis le glyphe tracé au sol, purifiant la nature sur son passage. Un instant plus tard, toutes les créatures animées par la corruption s'évanouirent en même temps, comme si on avait coupé les fils de ces marionnettes maléfiques. Pour la première fois de sa vie, Adam faisait le deuil de compagnons tombés au combat. Cette mission était un succès mais il ne pouvait s'empêcher de trouver que la victoire avait un goût amer.

Les années qui suivirent, Adam passa son temps à parcourir le monde, d'une mission à l'autre avec sa compagne Arya. Lorsqu'il était à la citadelle, il passait le plus clair de son temps à s'entraîner avec les miliciens, qu'il estimait beaucoup vis à vis des risques qu'ils prenaient sans être immunisés à la corruption. Sinon il partageait son temps avec les autres huvas. Il les connaissait au moins de vue pour la plupart et il aimait passer du temps avec eux. Il n'y eu pas d’événements réellement marquant. Un jour, il repassa à Elgenn, mais la maison de sa famille avait été vendu. Dans l'église qui l'avait ensuite recueillie il ne reconnut que quelques prêtres qui étaient jeunes à l'époque. Ils furent ravis de voir ce qu'était devenu le petit garçon turbulent et tête-brûlée d'autrefois.

Un jour où il était seul dans la forêt, il se fit attaquer par un ours. Après un combat éreintant face à l'immense bête qui lui laissa plusieurs cicatrices permanentes sur le corps, notamment le dos et le torse. Il décida de la dépecer pour se faire son manteau qui ne le quitte plus depuis et qui fut au fil du temps, un véritable allié contre le froid. Il arracha également une canine de la taille d'un pouce de la gueule de l'animal pour la porter autour du cou, comme pour honorer ce valeureux adversaire. Depuis peu, il se lança également dans le dressage, en adoptant un jeune aigle trouvé lors d'un voyage. Il ne décida pas vraiment de prénom, c'était simplement son aigle. Il lui appris à délivrer des messages ou à chasser de petits animaux pour qu'il soit autonome. C'était un compagnon fidèle qui l'accompagnait souvent en mission.

Après toutes ses mésaventures, Adam était fier de ce qu'il avait accompli, devenu orphelin dans ses premières années, il avait réussi à trouver une voie honorable malgré tout les obstacles. la voie d'huva était pour lui la plus belle des manières de venger ses parents et d'empêcher ce genre de drame d'arriver à d'autres jeunes enfants. C'est investi de cette pulsion de justice et de sa volonté de protéger les plus faibles qu'il avait décidé de mener sa vie, en combattant la corruption envers et contre tout.


Ce que vous voulez nous dire de particulier sur lui ou elle.

Vous certifiez sur l'honneur avoir plus de 18 ans ? Oui

Comment vous nous avez trouvé ? Un peu par hasard

Un avis ? (Sur nous, pas sur le voisin ♪) Jusque là tout me semble très bien !

Quel est votre smiley préféré ? Je le dirai pas !  Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Date d'inscription : 16/01/2018
avatar
Fausse apathique adepte des statistiques
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Mer 28 Fév - 21:50
Ah cool de la lecture !

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 228
Date d'inscription : 13/01/2018
avatar
Milicien de Grand Loup - Tanière de Degron
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Jeu 1 Mar - 4:10
Hello Adam! Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3266
Date d'inscription : 09/10/2017
avatar
Marquis d'Amain

A savoir -
Age: 33 ans
Métier : Amateur de glandouille à temps partiel
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Jeu 1 Mar - 12:05


Journal à jour au 23/05/2018
La bienvenue, Huva.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 393
Date d'inscription : 27/02/2018
avatar
Huva

A savoir -
Age: 31 ans
Métier :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Jeu 1 Mar - 18:09
Merci à vous !

En espérant vous croiser bientôt pour faire plus ample connaissance ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Date d'inscription : 13/09/2017
avatar
Fléau du monde

A savoir -
Age: ♥
Métier : Fouteuse de merde
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Ven 2 Mar - 12:25


Bonjour Adam et encore une fois, bienvenu !

Si Le Grand Loup n'est pas passé sur ta fiche d'ici là je m'en occuperai demain matin. Excuse nous pour l'attente ces derniers jours ont été plus chargés que prévu =)

dieu
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Date d'inscription : 16/01/2018
avatar
Fausse apathique adepte des statistiques
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Ven 2 Mar - 23:50
Alors, comme la dit Corruption, c’est moi qui vais modérer ta fiche.

La première chose que je te dirais, c’est « RESPIRE ». Il y a des phrases de quatre pieds de long et à plusieurs sujets. C’est le meilleur moyen de perdre son lecteur. Après, il y a des auteurs qui arrivent à faire des phrases à rallonge ( #Proust, dont sa plus longue faisait 856 mots), mais fait avoir une grande maîtrise de la langue française pour ça lol.

Un point qui me chiffon dans ta fiche, c’est le fait que tu veux mettre en avant le côté guerrier de ton perso. C’est pas vraiment l’archétype du huvas. Ils sont plus archétypé Sorcier ou même chaman. Ils n’ont pas l’âme d’un guerrier ou même, pour reprendre une licence qui parlera à tous (n’est ce pas Galen ?), des sorceleurs. Donc certains points sont à revoir comme par exemple « Adam se révéla être un bon combattant, prenant le dessus sur la plupart de ses condisciples, montrant une hargne et une brutalité au combat qui ne manquait que de technique et d’expérience pour rendre excellent. » ou encore « tu n’es pas un simple guerrier pris d’amitié avec un loup ».

Je comprends que tu veux mettre Adam en avant, mais je pense qu’il y a de meilleures façons de le faire.

Certains paragraphes sont… trop longs. Faut découper pour aérer, ca aidera mieux à la lisibilité.

« Le vieillard sortit un vieux couteau de sa tunique et le tendit au jeune garçon. Adam connaissait ces rituels, mais ne les avait jamais pratiqué, il savait que parfois les Huvas ou leurs compagnons Huvars devaient verser le sang pour utiliser leur magie. » A l’age où se passe ce moment, Adam doit déjà avoir au moins pratiqué ces rituels. Peut être pas jusqu’au bout, mais il doit l’avoir fait.

Tu dis aussi que tu suis des entraînements de combats et des études, mais attention, toujours dans la continuité de ce que j’ai dit, c’est plus de la défense que du combat pur et dure. Et aussi, les prêtres leur donnent une instruction faible. C’est pas utile pour un hurvas d’avoir des connaissances étendues.

La forteresse ne possède pas de forge, donc pas de nouvelle épée, désolé :p

Sinon autre point bancal, c’est lors de ta première mission, le rituel que tu pratiques est un peu fait à la va-vite, surtout que tu as prouvé avoir de la ressource avant en ce qui concerne rituel et initiation. Tu dois faire  un rituel avant en formant un glyphe et après tu le tues dedans.

Sinon voilà, j’ai plus grand-chose à dire ! Fais juste attention à ton orthographe et à ta syntaxe. J’ai vu beaucoup de fautes.
Mais comme une fiche c’est pas que du négatif, je dois dire que j’ai aimé l’inventivité que tu as fait preuve pour les divers moments liés au Huvas

Au plaisir de te revoir pour la suite ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 393
Date d'inscription : 27/02/2018
avatar
Huva

A savoir -
Age: 31 ans
Métier :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Sam 3 Mar - 3:14
J'ai essayé de prendre en compte tout ce que tu m'as dit et j'ai fait quelques réajustements. J'espère que cette fois c'est mieux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 911
Date d'inscription : 25/09/2017
avatar
Prêtresse

A savoir -
Age: 18 ans
Métier : Prêtresse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Dim 4 Mar - 8:31


Léonie s'exprime en #ff9933
Bienvenue parmi nous avec un brin de retard ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 18
Date d'inscription : 16/01/2018
avatar
Fausse apathique adepte des statistiques
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 Dim 4 Mar - 22:30
Alors.... validé ! Je vais te rajouter ta couleur et ton rang !

Bon jeu :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Adam Beorn (Terminé)
 
Revenir en haut Aller en bas
Adam Beorn (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varteja :: Y prendre part :: Recensement de la population :: Présentations validées :: Clergé-