O
u
v
r
i
r

l
a

n
a
v
i
g
a
t
i
o
n
O
u
v
r
i
r

l
e
s

r
e
c
h
e
r
c
h
e
s
Prédéfinis de la Noblesse


Partagez|
Prédéfinis de la Noblesse
Messages : 118
Date d'inscription : 24/08/2017
avatar
Maîtresse Nourricière

A savoir -
Age: Éternelle
Métier : Créatrice de vie
Voir le profil de l'utilisateur http://varteja.forumactif.com
MessageSujet: Prédéfinis de la Noblesse
 Jeu 21 Sep - 23:10


Les Dirigeants


Oswald de Rathbeger
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 38 ans
Métier : Marquis de Privs (Cleyf)

{LIBRE}
Pacôme de Grésord
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 29 ans
Métier : Baron rattaché aux terres de Brevery (Degron)

{LIBRE}

Gisèle de Rouvet
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 27 ans
Métier : Vicomtesse rattachée aux terres de Wilsein (Briet)
{PRISE}


Conrad d’Egilon
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : La trentaine
Métier : Vicomte rattaché aux terres de Privs (Cleyf)

{LIBRE}



Les Nantis


Louvine de Haurue
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 18 ans
Métier : Héritière d’un empire de navire de pêche
Fonction : Cousine de Baron
{LIBRE}

Enguerrand de Clairbois
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 25 ans
Métier : Patron de négoce
Fonction : Cadet de Vicomte de la province de Brond
{LIBRE}

Heira d'Hoekelberg
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 19 ans
Métier : Dame de compagnie de Vhanea de Louvière devant faire ses preuves.
{LIBRE}



Les Guerriers


Dacien d’Eon
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 26 ans
Métier : Chevalier ayant prêté serment à la maison des De Louvière de Cleyf
{LIBRE}
Lancelin Folquet
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 23 ans
Métier : Chevalier errant


{LIBRE}

Avold de Humbaud
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 27 ans
Métier : Banneret au service d'un seigneur des terres de Morhai.
{LIBRE}


Doran de Cauvenac
- Cliquer pour atteindre la fiche -

Âge : 23 ans
Métier : Noble guerrier ou nantis, au choix.

{LIBRE}
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 118
Date d'inscription : 24/08/2017
avatar
Maîtresse Nourricière

A savoir -
Age: Éternelle
Métier : Créatrice de vie
Voir le profil de l'utilisateur http://varteja.forumactif.com
MessageSujet: Re: Prédéfinis de la Noblesse
 Jeu 21 Sep - 23:16
Oswald de Rathbeger

{LIBRE}

NOM: de Rathbeger

PRENOM: Oswald

AGE: 38 ans

SEXE: M

RANG: Marquis de Privs

Code:
https://i.imgur.com/PYJ7MEQ.jpg


Physique
La prestance de l'homme ne vient nullement de sa carrure, imposante à en faire taire les plus intrépides. Elle vient du fantôme de ses actes héroïques ou juste qui l’entourent.
L’homme n’a rien de particulièrement notable physiquement, plutôt agréable à regarder, il accuse tout de même sa quarantaine approchante et une vie à servir sans faille son fief, son duché et son enclave. Brun, des cheveux courts, un barbe juste taillée, et des yeux marron-verts le caractérisent de manière un peu plus humaine.

Psychologie
Le Seigneur de Rathbeger est un homme qui a comme qui dirait le cul entre deux chaises. D’un côté son éducation stricte aux seins de la noblesse guerrière, le pousse à vouloir simplement rester proche du peuple, de l’autre le pouvoir de sa charge le grise plus qu’il ne le voudrait, le prestige de la charge, la sensation de pouvoir et pas seulement de rêver. Pour continuer cela, il est friand de la compagnie de la noblesse, surtout celle qu’il estime.
Son passif militaire lui confère un respect encré dans le profond de son âme de la hiérarchie.

Les points marquants de sa vie
Le père d’Oswald n’était qu’un fils de chevalier à la naissance, lui-même devenu chevalier, il gagna sa noblesse en prenant les armes contre Henry de Cauvenac, se retournant contre son suzerain, pour rejoindre Jehan de Louvière, qui une fois devenu Duc, après la décapitation du fou, le plaça au Privs, ou le Marquis avait fait partie des partisans du traître.

Venant d’une petite noblesse de lame, il mit un point d’honneur à élever sa propre progéniture dans cet esprit. Il y eut deux fils et une fille avant Oswald et suivirent deux filles. Un des fils mourut avant ses deux ans, laissant comme héritier seulement Oswald et son aîné.

N’étant pas héritier direct, le jeune homme fut surtout éduqué en dehors de la cours, là où un écuyer puis un chevalier pouvait être utiles. Ne voyant son père qu'à de rares occasions, il se sentait plus proche des hommes d’armes, du peuple, que son paternel et de sa noblesse, qu’il trouvait inaccessible, d’ailleurs pour lui tout ce qui était au-dessus d’un baron lui semblait inaccessible. Lorsque son père mourut de vieillesse et de maladie, Oswald avait aux alentours de vingt-cinq ans. C’est son frère aîné qui reprit le titre laissant le cadet à son existence de chevalier.

Vers les trente années d’Oswald, son frère fut grièvement blessé et agonisa de longues semaines avant de finalement succomber. Il n’avait pas d’enfant et encore moins de fils, sa femme était certes enceinte, mais tout ce qu’il en sorti fut une rachitique petite chose qui survécut trois jours à peine. C’est finalement ce jour qu’Oswald de Rathbeger devint Marquis de Privs.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:






Pacôme de Grésord

{LIBRE}

NOM: Grésord

PRENOM: Pacôme

AGE: 29 ans

SEXE: M

RANG: Baron rattaché aux terres de Brevery

Code:
https://i.imgur.com/yFz3xxL.jpg


Physique
L’environnement façonne les hommes, le Baron Grésord en est un exemple des plus implacables. Les terres dont il a la régence se trouvent aux frontières du duché de Degron en contact direct avec la corruption, du moins avec des forêts denses suintant souvent de visque pourpre. L’allure austère, borgne, un corps solide, une carrure des plus respectable, taillée pour manier les armes et défendre son fief.

Psychologie
Rude, exigeant, rarement ingrat et injuste. Il sait reconnaître la valeur d’une personne lorsqu’on la lui prouve. Il se méfie de la nouveauté, de ce qui sort de son ordinaire, trop habitué à la corruption et son chaos, qu’il put éprouver déjà très jeune.

Les points marquants de sa vie
Il serait difficile de nier que le Sieur de Grésord n’est guère parti avec un bon jeu dans la vie. Son père était un colérique, alcoolique et malade qui tenait ses terres par le seul sens du devoir de ses chevaliers. Sa mère n’était qu’une gamine craintive et soumise, une jolie poupée qui mourut en couche, épuisée de grossesses successives alors que le jeune Pacôme n’avait que six ans.
Le garçon n’était guère le premier de sa lignée mais ses aînées n’étaient que des filles.

Son existence prit un tournant encore plus dramatique lors de la grande attaque de la corruption. Il n’avait que sept ans. Les bêtes n’avaient cessé d'affluer, les hommes d'être contaminés, la place-forte avait failli tomber, il en avait fallu qu'il n'y passe, ne devant sa survie qu'à la venue de chevaliers d’autres domaines.
Fuyant, cherchant à se cacher dans le château infesté, le petit était tombé sur son père en train de se faire égorger par un loup corrompu.

Le sort venait de faire de lui le dernier garçon de sa famille, presque le dernier, il ne lui restait qu’une sœur. Évidemment trop jeune pour administrer des terre, surtout des terres dévastée, la régence avait été confiée à un oncle éloigné tandis que les deux enfants avaient été envoyé à Brevery même sous la garde de leur Suzerain pour grandir plus en sécurité.

Seulement, des années plus tard, au moment de retourner sur ses terres, le régent n’était guère de cet avis ayant pris ses aises.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:




Gisèle de Rouvet

{PRISE}

NOM: Rouvet

PRENOM: Gisèle

AGE: 27 ans

SEXE: F

RANG:Vicomtesse rattachée aux terres de Wilsein
Mariée ou veuve avec au moins un enfant.

Code:
https://i.imgur.com/2YBb12y.jpg

Physique
Madame de Rouvet n’est pas dénuée de prestance. Ses longs cheveux noirs et ses yeux bleus sombres tirants sur le violine sous les charmantes lueurs du jour, on perdus plus d’un galant quelque peu naïf.
Comme tout être humain, la Dame à quelque petit défauts physiques, souvent cachés aux yeux des autres, que ce soit des taches de rousseur, des grains de beauté, de petites cicatrices ou même quelques petites vergetures due à son statut de mère.

Psychologie
Il serait assez mal avisé de s’arrêter au joli minois de madame. Sans être une intrigante de haut vol, elle sait mener sa barque en politique, même si elle a quelque peu tendance à suivre la ligne directrice de son suzerain, et sait parfaitement comme elle doit défendre ses terres si besoin. D’un caractère affirmé, déterminé, voir même complètement buté, il lui est de temps à autre compliqué d’éviter le mur dans lequel elle est en train de foncer tête baissée.
Dame Gisèle possède une bonne âme pas toujours si visible car obligé de s’imposer dans ces milieux d’hommes.


Les points marquants de sa vie
Gisèle est née troisième enfant de la fratrie, et ce, après deux garçons. Il est possible qu’elle ait eu des petites sœurs. Sur le parchemin, il semblait peu probable que la fillette hérite un jour des terres. Malheureusement, le premier garçon mourut avant ses dix ans.
Le deuxième vécu et grandit, seulement la famille et les précepteurs se rendirent vite compte que quelque chose n’allait pas. Son esprit était ailleurs et quand il était là ce n'était jamais pour aller avec la situation. La mère de la future Dame était dévastée et la question de la succession est devenue des plus pressantes.
Le Vicomte qui jusqu'alors n’avait passé qu’assez peu de temps avec sa progéniture féminine se mis à rester de longue heure avec elle, l’initiant aux subtilités de sa fonction. L’adolescente ne semblait pas réellement combler toutes ses attentes cependant, elle semblait apte à gérer les terres.
Le dilemme dura un moment, à savoir s'il devait désigner sa fille héritière et si les terres devaient aller à des cousins. Finalement, le Vicomte se décida à la faveur d’un élément que seule lui et sa fille connaissent.
C’est ainsi que le domaine revint à sa bonne garde après le décès de son paternel.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:





Conrad d’Egilon

{LIBRE}

NOM: Egilon

PRENOM: Conrad

AGE: La trentaine

SEXE: M

RANG: Vicomte rattaché aux terres de Privs.

Code:
https://i.imgur.com/iB3UkHG.jpg


Physique
Conrad grisonne déjà même avec sa trentaine toute fraiche, néanmoins, il faut bien dire que cela lui donne une certaine allure. Malheureusement pour lui, l’homme n’est pas réellement un grand épéiste, ce qui d’ailleurs, lui vaut quelque raillerie dans les milieux plus martiaux. Il n’accuse donc nullement le physique d’un homme d'armes, restant d’une stature certes convenable mais manquant d’une certaine grandeur.

Psychologie
Le sieur d’Elgilon est un fin, un roublard avant tout, sachant qu’il ne pourra acquérir le respect via sa capacité à défendre, épée à la main ses terres, il s’emploie à être considéré pour d’autre qualités. De fait il passe beaucoup de temps à Cleyf cherchant à s’attirer les faveurs de seigneur plus important que lui. Il laisse fréquemment à régence de ces terres à son frère cadet en qui il a une confiance acquise non sans preuves.

Les points marquants de sa vie
Lors de la tentative d’invasion de Briet par Henry de Cauvenac, le père de Conrad est bien soigneusement resté chez lui n’envoyant que quelques troupes à son suzerain pour ne pas attirer son courroux. Il jugeait que ce plan était une folie et Scorn savait qu’il avait raison. C’est ainsi qu’il garda sa tête et ses terres.

L’héritier eut une enfance légèrement différente de ce à quoi il pouvait prétendre de par son rang. Alors que le petit faisait son initiation aux armes, il montra une gaucherie inquiétante dans le maniement de ces derniers. Chose qui ne s’arrangea que peu lorsqu’il fut en âge de démarrer son apprentissage en tant que chevalier. Pour éviter que son, alors, unique fils se finisse en première alors qu’il n’avait aucun talent pour cela, et ainsi faire s’éteindre sa lignée. Le jeune homme resta donc au protégé dans son fort et vu naître son jeune frère à peine une paire de mois plus tard.

Il fut jaloux alors que lui devenait adulte de voir son cadet devenir un jeune noble tel qu’ils étaient glorifiés dans les contes et légendes, un guerrier.

Cependant il relativisa bien vite alors qu’il prenait la température de la cour de Cleyf, qu’il se prenait aux intrigues et se trouvait avoir un certain talent pour cela.

Il n’y eut rien de bien significatif lors de la succession, le père des jeunes Egilon étant mort à un âge respectable d’un long mal.


A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 118
Date d'inscription : 24/08/2017
avatar
Maîtresse Nourricière

A savoir -
Age: Éternelle
Métier : Créatrice de vie
Voir le profil de l'utilisateur http://varteja.forumactif.com
MessageSujet: Re: Prédéfinis de la Noblesse
 Jeu 21 Sep - 23:21
Louvine de Haurue

{LIBRE}

NOM:Haurue

PRENOM: Louvine

AGE: 18 ans

SEXE: F

RANG: Cousine de Baron, héritière d’un empire de navire de pêche.
Lieu de vie au choix entre Cleyf ou Briet.

Code:
https://i.imgur.com/MMjT7WD.jpg

Physique
Dire que la demoiselle est fort laide serait un mensonge plus qu'éhonté, un crime même pour certains. Sa peau d’une délicate pâleur et ses longs cheveux ondoyants d’un roux tirant sur le rouge lui donne un air de poupée précieuse, renforcé par ses deux billes d’un bleu intense.


Psychologie
Les nymphes l’ont gâtée pour son aspect extérieur, sans avoir négligé son aspect intérieur, cependant, elle n’a pas été aussi chanceuse que certaine. Sans être sotte, se pare-t-elle d’une certaine forme de naïveté candide et juvénile semblant lui masquer les arrières-pensées belliqueuses les mieux cachées ou lui laissant inconnu quelques notions de commerce ou de politique.
Volontaire, voir même un peu caractérielle quand elle n’a pas ce qu’elle désire, elle s’entête toute de même à s’intéresser à la gestion de l’entreprise familiale, poussée par son domestique Edwin ( Physique d'Edwin ).

Edwin est un homme plus âgé que le père de la jeune fille, il est à son service depuis deux dizaines d’années, faisant mine d’être des plus dociles et loyal sans pour autant oublier son intérêt personnel. Il aurait aimé faire tomber la petite Louvine amoureuse de lui pour la pousser à l’épouser en secret et devenir ainsi le plus probable sur la liste de successions, seulement n’est-il dupe qu’à son âge, la chose semble définitivement enterrée. Essaye-t-il alors de faire briller sa petite-maîtresse aux yeux de son père et de ses associés pour qu’il la juge digne d’hériter et qu’elle lui rende quelques faveurs pour ses si bons (et intéressés) conseils, car la demoiselle n’est pas avare lorsqu’elle récompense.

Les points marquants de sa vie
On crut longtemps que cette branche des Haurue ne se perpétuerait jamais, qu’elle mourrait dans la quasi-indifférence étant donné qu’elle était issue de la dernière fille d’une famille plus que nombreuse. Seulement, le miracle advint, madame finit par attendre un enfant et ainsi naquit la petite Louvine.
Unique enfant, choyée au-delà de toute raison, l’enfant vécue protégée dans son cocon loin des frontières, loin de la corruption, dont on ne lui parlait jamais. Il n’y avait qu’Edwin, le domestique, pour lui parler du monde, du vrai monde, du moins ce qui lui arrangeait de dire pour faire peur à la jouvencelle et se donner le beau rôle. Il était le seul à la rudoyer légèrement. Elle était une merveille, certes, mais une merveille qui ne demandait qu'à prendre le monde et pas à y être exposée !

Louvine reçu une éducation plus bourgeoise que noble réellement, mettant l’accent plus sur les quelques matières qui n’étaient pas purement féminines, sur le commerce et non la politique.

C’est lorsqu'elle eut seize ans qu’elle exigea qu’on lui donne Edwin comme domestique personnel, avec lui, elle se sentait plus qu’une belle plante. Son père ne fut guère enchanté, d’habitude, les femmes s'occupaient des filles ! Néanmoins, à force, il se laissa convaincre. Il était avéré que le vieux domestique n’avait jamais eut de mauvais comportement avec la progéniture de son maître, ni même de mauvais comportement tout simplement.

C’est en cet instant que le malin Edwin vit une opportunité et se mit à inciter plus mademoiselle à l’action.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:






Enguerrand de Clairbois

{LIBRE}

NOM: Clairbois

PRENOM: Enguerrand

AGE: 25 ans

SEXE: M

RANG: Frère cadet de Vicomte de la province de Brond,
patron d’un jeune négoce de fourrure et cuir.
Fief d'affiliation au choix, un Vicomté dans le Duché de Degron,
vit entre un village non loin du château familial et ledit château.
Code:
https://i.imgur.com/RZkVAep.jpg
Physique
Assez quelconque, ni grand, ni petit, ni d’une carrure à s’en faire jalouser par un buffet à vaisselle. Pas non plus fluet, monsieur de Clairbois est un jeune homme dans la moyenne. Avec ses cheveux bruns et son visage plutôt plaisant, sa compagnie n’est pas désagréable, du moins quand il ne revient pas couvert de boue et d’écorchures de sa chasse.
Il n’est guère étonnant de songer que croiser comme cela au détour du bois, il serait difficile de reconnaître son noble lignage, aussi bien de part l’apparence que les manières.

Psychologie
D’un tempérament plutôt aventureux, le cadet de cette branche des Clairbois n’a jamais trouvé d'intérêts aux choses de la politique, même s'il lui arrive d’y être contraint par son vieux père ou son agaçant grand frère. Il est plutôt un homme de sport, surtout de chasse. Plus jeune il ne semblait qu’heureux un arc en main, à dos de cheval lâché dans les étendues du domaine.
Piqué au vif par le duo infernal désirant si ardemment le mettre aux affaires du domaine, il s’évertue à faire ses preuves et à montrer qu’il peut faire de son passe-temps une réelle activité, afin de gagner leur respect, et gagner une certaine forme de tranquillité.


Les points marquants de sa vie
D’un tempérament plutôt aventureux, le cadet de cette branche des Clairbois n’a jamais trouvé d'intérêts aux choses de la politique, même s'il lui arrive d’y être contraint par son vieux père ou son agaçant grand frère. Il est plutôt un homme de sport, surtout de chasse. Plus jeune il ne semblait qu’heureux un arc en main, à dos de cheval lâché dans les étendues du domaine.
Piqué au vif par le duo infernal désirant si ardemment le mettre aux affaires du domaine, il s’évertue à faire ses preuves et à montrer qu’il peut faire de son passe-temps une réelle activité, afin de gagner leur respect, et gagner une certaine forme de tranquillité.

Les points marquants de sa vie :
Il y a de ces familles nobles ou les enfants nés ne se comptent même plus sur les doigts des deux mains, et celles ou il n’y a malheureusement jamais assez d’enfants. La branche d’Enguerrant fait plutôt partie du deuxième cas de figure, avec seulement deux fils, même s'ils étaient tous deux arrivés à l’âge adulte, l’avenir ne pouvait que trop vite basculé, surtout sur ces terres au front de la corruption.

Anxieux de ne pas voir un nouvel héritier arriver, il éleva tout de même Enguerrand et son frère en tant que futur Vicomte. Les mêmes précepteurs, les mêmes leçons, les mêmes ambitions : en faire d’habiles politiciens capable de manier une épée et d’autres armes pour protéger les terres de toutes sortes de menaces. Si la chose prit correctement avec l’aîné, il n’en fut pas de même pour le cadet qui se prit trop d’amour pour l’art de la traque et s’opposait à son père, ne comprenant pas pourquoi lui devait tout apprendre alors que son frère se portait bien et s’y intéressait, lui.

La relation entre les deux hommes se fit de plus en plus orageuse, jusqu'à ce que son père lâche des mots non pensés, mais acides, piquants, brûlants.

Le Vicomté avait toujours autorisé des tiers mandatés à chasser, seulement personne n’avait nommé les dit tiers. Enguerrand s'empressa d’en recruter, afin de mettre en branle son idée, son plan, son salut. Il voulait s'émanciper de cette famille qui ne le comprenait pas. Son seul réel talent était la chasse, mais avec une proie, on pouvait avoir de la viande, du cuir et la fourrure.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:




Heira d'Hoekelberg

{LIBRE}

NOM: Hoekelberg

PRENOM: Heira

AGE: 19 ans

SEXE: F

RANG: Toute nouvelle Dame de Compagnie de Vhanea de Louvière

Code:
https://i.imgur.com/hLQoZUQ.jpg


Physique
Il y a quelque chose de triste dans les grands yeux noirs d’Heira, mais également quelque chose de dure, de sévère, d’incassable. Cet éclat contraste avec son apparence plutôt menue de jeune fille au son visage joliet. Fraichement arrivée à la cours de Cleyf, mademoiselle d’Hoekelberge est encore un peu gauche des usages dans les sphères les plus raffinées du pouvoir, sans pour autant sembler godiche. Un défaut qu’il lui semble être le premier à devoir être corrigé.

Psychologie
La famille Hoekeberg à toujours eut des problème d’argent rendant sa subsistance souvent compliqué. Heira a sorti de ceci un certain sens pratique et une grand habilité à faire beaucoup avec peu. D’une nature plutôt discrète, effacée et douce, cultivée par la nécessité, elle est, en son for intérieur bien moins adorable, et ronger d’une amertume qu’elle canalise en son ambition.
Son modèle, depuis qu’elle est au service de mademoiselle de Louvière, outre sa maîtresse, est Louvia, sa plus proche suivante. Son assurance semblant toute naturelle et cette façon qu’elle à s’imposer et d’imposer son statut pour se garantir une certaine forme de respect lui font envie.

Les points marquants de sa vie
Heira et son frère aîné sont les deux seules survivantes de la progéniture d’un couple bien mal assorti et bien malheureux. En effet, Gontard d’Hoekelberg était un grand chevalier de Percel fut un temps, assez lointain maintenant pour qu’Heira ait presque oublié. Malheureusement, le destin est plus dangereux et cynique qu’une vielle catin poivrée et l’homme perdit une de ses jambes dans un combat contre un membre corrompu du Souffle primal. Blessé dans sa chaire et son orgueil l’homme sombra bien vite dans le spiritueux pour oublier sa souffrance, mais aussi sa gloire passée.
En souvenir de ses loyaux services le Comté de Percel qui assigna une modeste rente, trop modeste pour vivre bien décemment et entretenir un penchant pour la bouteille.

Siaranne d’Hoekelberg, née Agrant était une femme qui n’avait pas la qualité d’être docile, ni même désintéressée. Lorsque son mari était encore en bonne grâce à la cours de Percel, se satisfaisait-elle de cette condition, certes peux haute qu’était la sienne, brillant au travers des actes de son époux. Elle lui donna assez d’enfants pour que la lignée soit assurée. Seulement lorsqu’il sombra, loin de la soutenir, elle l’enfonça. Est-ce peut-être ses brimades et ses réprimandes qui ont provoqué les premiers coups.

Gontard devint violent, et face au manque d’argent et à la violence du foyer, les moins résistant des enfants s’éteignirent.

Finalement, ne fini-il par rester qu’Heira et son frère. Heira qui était, selon sa mère, la personne qui pourrait la sortir de cet enfer, si elle faisait un bon mariage tout pouvait s’arranger. Au quinze ans de la jeune fille, Siaranne avait mis assez de côté vendant ses derniers bijoux pour payer à sa fille quelques toilettes, qu’elle puisse être introduite à la cours de Percel.

Est-ce à cet endroit qu’elle fit la connaissance de la petite Agathe de Rovin, nièce du Duc Audric de Louvière. A mesure qu’une relation se tissait entre les deux jeunes filles, les marques de la vie complexe d’Heira se faisaient plus voir, plus ou moins habilement camouflée.

C’est lorsqu’Agathe partie pour Cleyf que le destin se remit à nouveau en action. La demoiselle, parla à sa cousine de son amie laissée à Percel. Tout d’abord l’intérêt de Vhanea ne fut piqué au vif, puis lorsque sa cousine lui en dit plus, qu’elle rencontra cette Heira l’idée qu’elle pouvait faire une bonne-dame de Compagnie germa. Il fallut seulement attendre qu’une place se libère.

A savoir
Proposé par: Vhanea de Louvière

Demande(s) particulière(s): Heira, prend ses nouvelles fonctions mi ou fin mai, en tant que novice dame de compagnie doit-elle encore faire ses preuves.
Merci de passer sur mon journal pour qui serait intéressé par ce prédéfini ^^

lié à: Vhanea de Louvière


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 118
Date d'inscription : 24/08/2017
avatar
Maîtresse Nourricière

A savoir -
Age: Éternelle
Métier : Créatrice de vie
Voir le profil de l'utilisateur http://varteja.forumactif.com
MessageSujet: Re: Prédéfinis de la Noblesse
 Jeu 21 Sep - 23:26
Dacien d’Eon

{LIBRE}

NOM: Eon

PRENOM: Dacien

AGE: 26 ans

SEXE: M

RANG: Chevalier ayant prêté serment à la maison des De Louvière
de Cleyf.

Code:
https://i.imgur.com/V1lNHdw.jpg


Physique
Le chevalier d’Eon est un homme plutôt grand sans pour autant être un géant, d’une carrure faisant honneur à son titre. Il n’est pas réellement le genre de gaillard qu’il semble judicieux de provoquer. Son regard expressif le dessert de temps à autre.

Psychologie
Un air sérieux, un caractère plutôt jouasse, toutefois une tendance à l’emportement légèrement marquée, voilà ce qu’il faut retenir de Dacien. Parfois un peu trop franc dans sa prime jeunesse, ses erreurs et les retours qui en ont résulté lui ont appris à parfois s’abstenir de parler.

Les points marquants de sa vie
La Chevalier est le fils d’un compagnon d’armes de Monsieur de Louvière, l’actuel Duc de Cleyf, ce dernier était également chevalier. Malheureusement, le petit n’avait pu naître dans la structure des liens du mariage. En effet, monsieur son père n’était guère marié et le garçon était le fruit de ses ébats avec une minette de la petite bourgeoisie de Cleyf.

Au départ élevé chez une nourrice, le jeune Dacien se vit changer de cadre lors de la mort de son père parti porter soutien au Duché de Degron lors de l’importante attaque qui le toucha de plein fouet. C’est à ce moment qu’Audric de Louvière prit le garçon en charge, lui assurant un minimum d'éducation et le plaçant sous l’aile d’un de ses chevaliers, le même que celui qui était chargé de l’éducation martiale de son propre fils bâtard, Alexandre.

C’est donc assez naturellement qu’une fois adoubé, Dacien d’Eon promit son épée au Duc de Cleyf.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:




Lancelin Folquet

{LIBRE}

NOM: Folquet

PRENOM: Lancelin

AGE: 23 ans

SEXE: M

RANG: Chevalier n'ayant prêté serment à aucune terre.
Chevalier errant.

Code:
https://i.imgur.com/dh0pN44.jpg


Physique
Un air juvénile, brun au cheveux court, quelques cicatrices, traces d’une vie mouvementée. Lancelin est un jeune chevalier tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Son équipement, malgré le fait qu’il soit entretenu avec soin est souvent sale, bosselé, éraflé par son mode vie. Il n’a pas réellement la prestance qu’on pourrait imaginer en entendant qu’il est chevalier.


Psychologie
Folquet est plutôt solitaire, comme tous ceux affublés de ce trait, il aime à choisir lui-même ses moments en tête-à-tête avec lui même, ce qui donne ce sentiment qu’il n’apprécie pas vraiment la compagnie de ses semblables. Légèrement impétueux et irrespectueux, il défie souvent l’autorité.

Il a une crainte toute particulière en la religion et en déplore l’injustice que fait subir le Grand Loup aux humains.

Les points marquants de sa vie
Lancelin a toujours vécu en marginal, un bâtard ni renié, ni légitimé d’un petit noble de campagne du duché de Degron. Il vivait avait sa mère dans un petit village proche de la place-forte. Du moins, cela ne fut le cas que des deux premières années de sa vie. À la grande attaque, son village fut presque rasé et sa mère contaminée le laissa à une voisine qui l’emmena avec elle et le reste des survivants dans le fort.

Une fois l’attaque repoussée et la calme revenu, le noble se sentit obligé de prendre le garçon sous son aile. Il ne l’éleva pas avec ses propres descendants le laissant avec les domestiques. Toutefois, vers ses sept ans, suite au trépas de son plus jeune fils, le seigneur le fit entrer sous la tutelle d’un chevalier afin qu’il le devienne à son tour, pour qu’au final, il reste quelqu’un pour protéger son demi-frère, dernier héritier légitime.

Pendant ses années d’apprentissages, le jeune homme vit des chose qui le marquèrent, il réalisa les injustices du monde.

Finalement, la nuit de son adoubement, il s’enfuit du fort de son père pour devenir chevalier, certes, mais dévolu à l’entière protection du peuple et plus principalement à celle d’un seul individu.

A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:




Avold de Humbaud

{LIBRE}

NOM: Humbaud

PRENOM: Avold

AGE: 27 ans

SEXE: M

RANG: Banneret au service d'un seigneur des terres
de Morhai.

Code:
https://i.imgur.com/CNgMphh.jpg


Physique
Un homme dans la force de l’âge dont le physique affiche les stigmates d’une vie aux frontières. Des cheveux bruns sombres, un visage bardé de cicatrices à la fine barbe et la moustache pas toujours parfaitement soignées. Une stature respectable pour une morphologie qui semble un peu fine au premier abord, il faut l’avouer. Il ne faut pas s’y tromper, il est redoutable.

Psychologie
Droit, proche de ses hommes, il est plutôt simple et jovial, seulement son ascendance proche de la famille ducale de Degron et le fait qu’il y ait longtemps grandi, lui donne parfois quelques accès pédants lorsqu’il se sent froissé, qui peuvent aller jusqu’à l’orage colérique lorsque la contrariété est grande.

S'il préfère la compagnie des hommes d'armes à celle de ses semblables nobles, il a préféré des demoiselles de bonnes naissances aux dames du peuple et encore plus aux demoiselles de peu de vertu. Il aime leur beauté savamment travaillée, leurs manières délicates et leurs discussions souvent riches. D’un point de vue moins reluisant, apprécient-ils sûrement que leur suffisance inaccessible réveille ses instincts de chasseur.

Les points marquants de sa vie
Avold naquit dans la lignée, non-directe, du seigneur de Morhai. Il vécut des premières années agitées, surtout jusqu’à ses cinq ans ou sa mère du fuir avec lui et ses frères jusqu’à Degron à cause de l’attaque aux frontières de la corruption. Il ne quitta plus la ville jusqu’à ce qu’il fut adoubé chevalier.
C’est donc aux alentours de sa vingtaine qu’il revint de manière plus régulière sur les terres l’ayant vu naître.

C’est aux bordures du monde connu, proches des terres sauvages qu’il continua à faire ses preuves, jusqu’à se faire donner plus de responsabilités que celle d’un simple chevalier.

Il fut fiancé déjà une fois, seulement sa douce ne l’était pas tant et il n’en était absolument pas épris. La donzelle était caractérielle et le prenait de haut, estimant qu’avec son ascendance, elle méritait bien mieux que cela. Il ne fut donc qu’officiellement attristé lorsque la terrible perdit la vie suite à une mauvaise fièvre.


A savoir
Proposé par: La Corruption

Demande(s) particulière(s):

lié à:




Doran de Cauvenac

{LIBRE}

NOM: Cauvenac

PRENOM: Doran

AGE: 23 ans

SEXE: M

RANG: Noblesse nantie ou guerrière.
Sa famille est domiciliée à Privs

Code:
https://i.imgur.com/NgrVcE2.jpg


Physique
L’ainé des Cauvenac est un homme légèrement plus grand que la moyenne, blond arborant une barbe la plupart du temps entretenu avec moult soins. Aime-il particulièrement porter des vêtements qui rappelle ce rang qu’il aurait pu avoir s'il n’y avait eu de la folie de la part de son aïeul.
Comme tout homme formé à la maîtrise des armes Doran arbore une carrure respectable même si son jeune âge ne lui permet pas d’être si étoffé que certain combattant du duché.

Psychologie
Pour parler trivialement le jeune homme a le cul entre deux chaises. D’un côté il aime sa vie comme elle est avec ses privilèges restreints et sa liberté plus grande. Seulement, sa grand-tante Lénor de Cauvenac lui a toujours dit et insister en disant qu’il était le vrai héritier légitime de Cleyf et sa notoriété dans le cercle rapetissant d'année en année des partisans de feu Henry de Cauvenac lui plaît assez. Malheureusement son ambition s’arrête peu loin le plus endosser les responsabilités que peuvent avoir son oncle ou sa cousine Vhanea n’est guère une perspective qui lui est agréable.

Fier, légèrement susceptible, aimant attiré l’attention et faire étalage de ses qualités c’est un jouisseur, lorsque la situation est à son avantage ou peu le devenir, il donne sans compter.

Étant le petit-fils d’Henry de Cauvenac beaucoup, surtout à Briet se méfie de lui de par son patronyme. Il aime parfois à en jouer, tantôt en se faisant plus vicieux qu’il ne semble l’être, tantôt en se faisant plus victime qu’il ne le pense.

Les points marquants de sa vie
Doran est le premier fils de Philippe de Cauvenac seule descendant d’Henry de Cauvenac, neveux au deuxième degré d’Audric de Louvière actuel du de Cleyf.

Le jeune homme eut une enfance et une adolescence classique pour un jeune homme de son milieu souvent bercé par les récits et histoire de sa grand-tante Lénor de Cauvenac à propos de feu son grand frère Henry qu’elle idéalisait complètement, ayant au fil du temps développé une amertume envers les descendants de sa petite sœur mariée à ce Louvière. Ceux qui n’auraient jamais dû récupérer le titre selon elle. Doran était le préféré, le petit césar, l’espoir de voir le nom de Cauvenac reprendre possession du palais des Claveaux. Toutefois, il côtoya également cette méfiance que provoquait son patronyme dans tous les milieux, ce dès l’enfance.

Sans compter que son père, Philippe, c’est toujours appliquer à entretenir de bonnes relations avec son cousin Audric.

Aux environs de ses 15 ans, un événement lui fit comprendre que sa grand-tante Lénor n’avait plus forcément toute sa tête, ce qui le poussa à revoir ses positions, d’autant plus qu’il fut envoyé quelques mois à la cour de Briet au côté de sa cousine Vhanea, qui elle y resta quasiment trois années.

A savoir
Proposé par: Vhanea de Louvière

Liens :Doran / Vhanea: ils s’entendent et ne s’entendent pas en même temps se sentant en rivalité de par leurs statuts respectifs et l'histoire de famille engendrée par l’affaire de Cauvenac. Leur caractère proche ne les aidant pas toujours à se comprendre sur l’instant, ils arrivent parfois à avoir des moments, si ce n’est de réelle complicité, d’une certaine proximité, teinté de méfiance.

Doran / Lenor : Lenor est une très vieille femme qui a toujours couvé son petit Doran comme un messie. Il a toujours adoré sa grand-tante, surtout parce qu’elle flattait parfaitement son ego. Seulement au milieu de son adolescence il comprit qu’elle était à moitié sénile et c’est à ce moment qu’il a commencé à nuancer son animosité envers les Louvières.

Doran / Philippe : Philippe est le père de Doran, tous les deux ne sont pas toujours en bon terme, le père menaçant souvent de déshériter le fils s'il continue à avoir des fréquentations qu’il juge néfastes pour la famille (les anciens partisans d’Henry de Cauvenac).

lié à:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prédéfinis de la Noblesse
 
Revenir en haut Aller en bas
Prédéfinis de la Noblesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» {{ NOBLESSE ETRANGERE
» Registres/honneurs de la haute noblesse du Poitou disparue
» Noblesse du Poitou (Archives)
» 8. Diverses chartes (Avocats, Noblesse, Bourgmestre, Tribun)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varteja :: Y prendre part :: Vivier de personnages :: Les prédéfinis-