O
u
v
r
i
r

l
a

n
a
v
i
g
a
t
i
o
n
O
u
v
r
i
r

l
e
s

r
e
c
h
e
r
c
h
e
s
Les questions récurrentes


Partagez|
Les questions récurrentes
Messages : 118
Date d'inscription : 24/08/2017
avatar
Maîtresse Nourricière

A savoir -
Age: Éternelle
Métier : Créatrice de vie
Voir le profil de l'utilisateur http://varteja.forumactif.com
MessageSujet: Les questions récurrentes
 Mer 31 Jan - 19:50


● Je suis une Huva, est-ce que je peux monter sur le dos de mon Huvar ?
Non, les huvars sont certes plus grands que les loups classiques, mais même les plus grands d’entre eux ont une constitution trop fine pour supporter le poids d’un adulte sur de longues distances.


● Est-ce que les Veilleurs se connaissent tous ?
Pas réellement, mais il est vrai que c’est un petit milieu. Il n’est pas rare que les huvas, huvars et parfois même miliciens d’âges proches se connaissent au moins de vue, voire se soient côtoyés avec plus ou moins de proximité.
Les chercheurs étant dans une autre ville, ils ne se trouvent pas vraiment dans cette petite bulle et sont souvent inconnus de la forteresse.


● La Corruption a-t-elle une odeur ?
Elle n’a pas d’odeur particulière, du moins pas pour les hommes. Néanmoins, on peut faire pister de la corruption à un animal. Elle donne plus une impression de lourdeur de l’air et de malaise quand on se trouve à côté.
Les huvas et huvars ressentent plus particulièrement ce mal-être de la corruption.


● Je peux jouer un corrompu ?
Non, niet, nein, nope.
La corruption peut être vue comme une espèce de parasite qui prend, au bout d’un moment, le contrôle sur son hôte. Passé un certain temps, il ne reste rien de ce qu’était l’individu avant, juste cette rage et cette agressivité spectaculaires.
Les miliciens peuvent bien être infectés sans systématiquement déclarer la corruption, seulement, il leur faut s’astreindre à une forme de platitude émotionnelle sous peine de finir fou comme n’importe qui lors d’un emportement trop important. Vous pouvez jouer ces miliciens.


● Quel genre d’affaire traite la milice ?
Principalement et quasiment exclusivement tout ce qui touche à la religion, traque de sorcières, traque d’hérétiques, encadrement du prélèvement des tribus, escorte et protection des personnalités importantes du clergé. Mais également, et surtout, tout ce qui touche à la corruption. Ils sont systématiquement en première ligne lors de grande attaques, font la lumière sur les suspicions de cas de corruption et parfois, quand il n’y a pas besoin de Huva, purgent les foyers d’animaux corrompus.
Il arrive également que les villes fassent appel à eux pour assister la garde dans des opérations plus banales. Si la tanière et la période sont calmes, il n’est pas rare que les louvetiers acceptent pour entretenir leurs troupes.


● Je peux jouer un étranger ?
Effectivement, mais dans une certaine mesure seulement. Vous pouvez jouer un homme d’arme (ou ancien homme d’arme pour une raison logique et crédible) venant de l’enclave voisine, Wararst, et ayant été échangé à Cleyf contre des denrées alimentaires, astreint à un certain nombre d’année de service.
Les autres « types » d’étrangers ne sont pas jouables étant donné qu’Auven est à un bout du monde et que les contacts avec les autres enclaves sont soit inexistants, soit très irréguliers et/ou contrôlés.

Pour plus d’informations, lire la description de Wararst.



● Est-ce que deux nobles dirigeants peuvent se marier entre eux ?

Ce n’est pas formellement interdit, pas proscrit par la loi, mais cela ne se fait pas. Les nobles dirigeants choisissent leur conjoint dans la noblesse nantie souvent, ou dans les petits derniers de familles dirigeantes. En effet, les femmes qui ont été désignées dirigeante ont des droits équivalents à ceux des hommes, ce qui veut dire qu’elles ne cèdent pas leur terre à leur époux. Les deux territoires restent sous la juridiction de leur noble et de leur duché. Il serait mal vu qu’un des deux domaines se voient délaissé par son dirigeant (régence), ce qui pourrait donner un motif à la famille plus éloigné ou même un tiers de demander la destitution du noble jamais présent.
Cela pose également des problèmes de succession. Si il n’y a qu’un descendant, il ne pourra pas régner sur les deux territoires, pour les mêmes raisons que l’un des deux seraient forcément délaissé. Sans compter que le Gouverneur verrait d’un mauvais œil un noble prendre trop d’importance, pour la stabilité d’Auven.
Revenir en haut Aller en bas
Les questions récurrentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varteja :: Y prendre part :: Les échanges :: Poser une question-