O
u
v
r
i
r

l
a

n
a
v
i
g
a
t
i
o
n
O
u
v
r
i
r

l
e
s

c
o
n
t
r
a
t
s
Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]


Partagez|
Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
Messages : 4
Date d'inscription : 28/11/2018
avatar
Comtesse de Morhai
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
 Mer 28 Nov - 6:29

Anne-Adelaïde Eloïse De Lazard

Plus grand est le pouvoir, plus dangereux est l'abus.



NOM : De Lazard

PRENOM : Anne-Adelaïde Eloïse

SURNOM : La sorcière de Morhai ou La Comtesse sans sourire

SEXE : F

AGE : 56 ans

RANG SOCIAL : Noble dirigeant, Comtesse de Morhai

LIEU DE VIE : Comté de Morhai
On voit de suite qu'Anne-Adelaïde n'est pas jeune. Ses cheveux gris tirant sur le blanc en sont un signe flagrant. Malgré tout, ses traits sont fins et elle arbore peu de rides sur son visage. Elle a une apparence rude mais étrangement gracieuse. Sont corps est plutôt svelte et ses doigts fins montrent qu'elle ne travaille pas forcément sur un chantier de construction. Elle a un port altier signe d'une éducation noble donnée depuis son enfance et forte de son expérience de Comtesse de Morhai depuis tant d'années. Elle met d'ailleurs un point d'honneur à maintenir sa forme en faisant de longues balades à pied ou à cheval et cela, par tout temps.

Elle aime être toujours apprêté en toute circonstance. Il ne lui viendrait pas à l'idée de sortir mal fagotée ou même ne serait-ce que dépeignée ou en tenue légère. Et elle a une garde robe qui sied bien à son habitude. Même si ses tenues ne sont pas remplies de fanfreluches mais plutôt sobres et classiques, elle aime avoir quelques accessoires pour agrémenter le tout comme bijoux ou ceintures ouvragées.

Un petit détail cependant est notable chez elle. Ses yeux vairons, le droit est bleu et le gauche d'une teinte violacée. Une hétérochromie de naissance qui lui a valu quelques railleries plus jeune. Mais cela ne l'empêche pas de lire ou de cartographier, voir de mener une vie normale.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord, Anne-Adelaïde n'est pas froide. Même s'il faut reconnaitre que depuis la mort de son mari, elle ne sourit que rarement. Elle est surtout stricte et sévère, surtout envers elle-même. Elle aime que les choses soient faites et bien faites, elle ne transige pas avec ça. Elle n'y va pas non plus par quatre chemins pour dire les choses et vient directement au but. Mais ce n'est pas pour cela qu'elle va se montrer rustre ou vulgaire. Elle a une éducation qu'elle met à profit chaque jour de sa vie depuis sa plus tendre enfance. Elle ne se force pas pour être ainsi, c'est naturel chez elle. De même qu'elle s'emporte peu, se contentant de garder un calme olympien en quasi toutes circonstances.

La Comtesse reste la fine stratège qu'elle était du temps de son mari. C'est elle qui a toujours soutenu le Comte pour les plans d'attaque ou les jeux diplomatiques. Elle ne dirait pas qu'elle aime ça, elle s'accorde juste à dire qu'elle est douée dans son domaine. Et elle est ainsi respectée pour cela. En même temps, qui irait se frotter à une femme qui tient la frontière avec les terres sauvages d'une main de fer ? Si elle sait que sa place n'est pas sur le terrain, elle ne reste cependant pas les bras croisés pendant que ses hommes sont eux en train de se battre. Et leur préparer la meilleure des stratégies est un bon moyen pour les aider.

Sa voix est toujours juste. Tantôt douce et apaisante (surtout dans l'intimité de sa famille), tantôt dure voir sévère mais sans jamais s'élever. Elle essaie d'observer avant de juger et de le faire de façon objective si tel est le cas. Dans le cadre de sa gouvernance, les émotions ne semblent pas avoir leur place. Elle arbore une mine concentrée et cependant ouverte aux différentes propositions qui pourraient se présenter.

Bien qu'elle se plie aux mondanités, Anne-Adelaïde est avant tout une femme d'action. Les soirées qui s'éternisent remplies de lèche-croupes ne sont pas spécialement son fort. Elle organisent plus des rendez-vous professionnels que des séjours de complaisance pour nobles en état d'oisiveté. Elle n'est cependant pas réticente à quelques instants de repos et s'autorise quelques fois à une de ses passions, la pratique de la harpe. L'autre passions étant la cartographie, cela rejoint pour beaucoup son travail, au grand dam de son conseiller.

Anne-Adelaïde vient d'une famille noble somme toute classique. Elle est l'aînée et trois soeurs. Elle a été aimé et considéré à sa juste valeur. Elle a eu une éducation par un précepteur compétent et une place auprès de ses parents pour ce qui est des affaires du domaine.

Elle a été mariée à un homme plus vieux qu'elle, Leo Marian de Lazard, alors qu'elle avait dix-sept ans et lui vingt-et-un. Mais ils se sont tout de suite bien entendus. Sans doute dû au fait qu'ils se connaissaient depuis de nombreuses années, leurs familles étant proches l'une de l'autre. L'amour est venu avec le temps. Mais malgré tout, un seul enfant est né de cette union alors qu'Anne-Adélaïde avait dix-huit ans, Léandre. Il a été l'archétype de l'enfant choyé et même couvé par sa mère. Il a eu une très bonne éducation en lettres et son père lui-même l'a initié à l'art du combat. Ce dernier ne lui faisait d'ailleurs pas de cadeau sur le terrain, contrastant avec sa mère. D'années en années il progressait et il gagnait la confiance et la fierté de son père.

Alors que le temps faisait son ouvrage, les vieux dirigeants du Comté de Morhai finirent par mourir et Anne-Adélaïde prit leur place comme dans l'ordre des choses, secondée par Leo. Elle admirait tellement son courage et sa tenacité qu'elle se mit d'elle-même au second plan la plupart du temps, se concentrant plutôt sur son fils et sur son propre rôle de stratège du Comté.

En l'an de grâce 1272, une attaque massive de Corruption survint sur les frontières de Degron. Toutes les troupes furent mobilisées. Le Comté de Morhai fut bien sûr dans la bataille, étant un territoire majoritairement militaire et sur la frontière. Et les guerres étant ce qu'elles sont, le Comte perdit la vie lors de cet épisode. Infecté par la Corruption, on apprit par quelques rescapés qu'il s'ôta la vie lui-même afin de ne pas finir par se liquéfier par tous les orifices et devenir fou avant de succomber dans d'affreuses souffrances. Le corps fut inhumé dans la chappelle du domaine. Seulement, on ne laissa nullement la Comtesse s'approcher du cadavre, par peur qu'il lui arrive quelque chose de facheux à son contact, le Comte ayant montré des signes flagrants de début de Corruption. Elle prit le deuil plusieurs semaines à la suite de cela. Ils étaient réellement proches, elle était fière de lui et de ce qu'il entreprenait pour le Comté. Elle ne concevait pas sa vie sans lui. Elle n'avait même pas pu l'embrasser une dernière fois avant de le mettre en terre. Pendant plusieurs jours, Léandre ne vit que l'ombre de sa mère trainer dans les couloirs.

La Comtesse finit par se ressaisir, s'attachant au fait que son mari n'aurait pas aimé la voir dans cet état et souhaitant oeuvrer au mieux pour son territoire. A présent qu'elle dirigeait seule les affaires, si elle sombrait c'était tout Morhai qui coulait avec elle. Ils avaient tant fait pour ce petit bout de terre qu'il en était hors de question. C'est à ce moment que "la Comtesse sans sourire" vit le jour. Elle se mit à croire de plus en plus, à prier, à aller au temple, à faire des offrandes. Tant et si bien qu'un jour, une étrange prêtresse lui barbouilla le visage de sang de chèvre lors d'une cérémonie rituelle, comme un cadeau, lui disant que cela apportait la jeunesse et aidait à l'apaisement de l'âme. Anne-Adélaïde réitèra le rituel tous les ans depuis, voir plusieurs fois par an avec cette étrange femme. Les rumeurs enflèrent, les gens parlaient et déformaient les choses. Aussi bien qu'aujourd'hui, on nommait la Comtesse "la sorcière de Morhai" dans son dos et on jurait qu'elle se baignait dans du sang de jeunes filles vierges pour gagner sa jeunesse éternelle. Mais la femme n'avait que faire de ces on-dit. Son pouvoir était assez présent et le Comté en assez bon état économiquement parlant pour que les gens croient à ces sottises.

Quoi qu'il en soit, un jour Léandre vint voir sa mère et lui présenter une jeune fille de qui il s'était entiché. Elle n'était pas noble mais au moins elle était bourgeoise. La Comtesse ne vit pas cela d'un très bon oeil. Mais elle aimait tellement son fils qu'elle finit par céder. A peine un an plus tard, sa bru, Berenika, mit au monde deux petites filles aussi rousses qu'elle. Malheureusement, la jeune femme mourut en couche, de trop faible constitution pour faire face à une grossesse double. La grand-mère prit instantanément le relais sur l'éducation de ses deux petites filles, son fils refusant de s'en occuper, voyant en elles les responsables de la mort de sa bien-aimée. Il se plongea alors dans l'art de la guerre et le maniement des armes.

Alors que l'éducation des jumelles Cora et Daphné se passait pour le mieux et malgré l'absence d'amour paternel, Léandre ne revint pas de mission à la frontière. Une simple mission de reconnaissance qui finit malheureusement mal pour lui, tout comme son père avant lui. Et tout comme le Comte, lui aussi mit fin à ses jours. Une deuxième tombe fit place aux côtés de Leo Marian de Lazard, et un autre fantôme à qui elle n'a pas pu dire au revoir dans le coeur de la Comtesse. Le cauchemar recommençait pour Anne-Adelaïde qui se voyait sombrer à son tour. Mais en regardant ses petites filles, elle fit appel à tout son courage et chassa le chagrin qui l'affligeait. Elles n'avaient plus qu'elle, elle ne devait pas flancher. Les deux petites n'étaient que peu attachées à leur père, elle n'avait jamais eu cette figure paternelle et protectrice qu'elles auraient dû avoir. La Comtesse les éduqua à sa pensée et sa façon de voir les choses afin qu'un jour, elles reprennent les rennes du territoire.

Mais ces deux boutons de fleurs s'éveillèrent avec le temps. Et en combinant ce qu'elles apprirent avec leur grand mère et leur propre sens de la stratégie à deux, elles devinrent des femmes fortes et malines. Heureux celui qui arrive à berner ces deux roses aux multiples épines. Malchanceux ceux qui tentent et finissent par se piquer. Les prétendants sont étudiés sous toutes les coutures par la Comtesse qui ne comptent pas casser sa pipe avant de s'être assurée du bon futur de son territoire.

L'attaque de la Forteresse a été comme un pieu au coeur de la Comtesse. Elle se reproche tous les jours depuis cet instant d'avoir laissé passer la masse impie venue infester ces terres, se sentant même quelque part responsable. Depuis, elle a renforcé les rondes à la frontière du Comté de Morhai, elle a mis en place un couvre-feu très strict dans tout le territoire et traque ardemment les impies et tout individus louches. Elle a renforcé la militarisation un peu partout. De mauvaises langues rapportent qu'elle se rapprocherait des Protecteurs d'Huvara dû au fait qu'elle soit plus que pieuse et de son attachement à mettre de l'ordre dans Auven. Mais ce ne sont encore une fois que des rumeurs infondées. Anne-Adelaïde ne rejoindraient en aucun cas les rangs de ces fanatiques. Cependant, cela n'empêche pas le peuple de parler.

- Anne-Adelaïde et son mari étaient très complices. Lorsqu'il est mort, c'est un peu un bout d'elle qui a été perdu. Elle se sent quelque part responsable de cela, pensant qu'elle n'a pas oeuvré au mieux dans ses préparatifs pour que son aimé revienne du champ de bataille vivant. Perdre son fils quelques années plus tard n'a pas non plus aidé. Seules ses petites filles lui permettent de tenir le coup dans les moments difficiles. Elle est très protectrice envers elle malgré le fait qu'elles viennent d'avoir 18 ans.

- La prêtresse qui la convie aux rituels est devenue peu à peu très proche de la Comtesse. Les gens la trouve bizarre, en particulier le Conseiller de la Comtesse. Même si au final, elle ne fait pas grand chose de mal à part sacrifier des chèvres au nom d'Huvara et enduire Anne-Adelaïde du sang de l'animal.

- Bien des rumeurs circulent sur la Comtesse, toutes fausses pour la plupart.

- Le Comté de Morhai a toujours été versé dans le militaire, des garnisons sont en place un peu partout, plus encore depuis l'attaque de la capitale. Il y a pas mal de fabricants d'armes et d'armures. La frontière avec les Terres Sauvages est plus surveillée que jamais et les individus suspects sont mis en prison s'ils ne sont pas capables d'expliquer clairement ce qu'ils sont et/ou qu'ils font.

Vous certifiez sur l'honneur avoir plus de 18 ans ? Ouais toujours pas rajeuni, snif.

Comment vous nous avez trouvé ? Je commence à m'installer ici à force. XD

Un avis ? (Sur nous, pas sur le voisin ♪) C'est toujours aussi sympathique ! 8D

Quel est votre smiley préféré ?  tea
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 372
Date d'inscription : 13/09/2017
avatar
Fléau du monde

A savoir -
Age: ♥
Métier : Fouteuse de merde
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
 Mer 28 Nov - 21:04


Bon maintenant que j'ai galérer une grande partie de ma journée pour pouvoir poster, on va pouvoir y aller !

Alors comme je te l'ai déjà dit il y a quelques petites choses à modifier.

On commence doucement avec l'oeil violet, alors en soit même si généralement j'esquive les couleurs qu'on trouve pas trop dans le spectre naturel chez l'homme je dis trop rien, surtout si c'est une petite touche comme un oeil, et que cela n'a pas d'écho dans le contexte, donc c'est pas ça qui m'embête. Ce qui me travail plus soit le fait que ce changement uniquement de couleur soit du un a un choc ou une meurtrissure (j'avoue qu'ayant lu tôt ce matin, je suis plus sûr de l'un ou de l'autre) et que surtout l'oeil en question soit non usuel, en gros qu'il ne fonctionne plus. Du coup ça me semble pas super naturel, un oeil mort c'est plutôt blanc ou plus clair et voilé.

On continue un peu moins doucement avec le fait que les corps du mari et du fils aient été brûlés. C'est pas super Huvara friendly tout ça, le culte demandant une mise en terre au crépuscule :/
Je conçois qu'après une bataille y'a beaucoup de mort et on puisse brûler quelques péons par économie de temps, même si c'est pas dans le culte, parfois il faut juste aller vite pour éviter la propagation de maladie par exemple du à l'accumulation de chaire en putréfaction. Mais des gens aussi importants que des Comtes ... on les auraient ramenés à leur terres pour qu'ils soient enterrés avec l'égard qu'il leur est dû, surtout qu'on sait que la Corruption ne relève pas les morts, donc pas vraiment de crainte de ce côté.

Et on fini avec le morceau un peu plus délicat, un petit dessert :v
J'ai un problème avec le fait qu'Anne soit encore comtesse en titre dans le sens ou les jumelles sont adultes et en âge de régner et que l'une d'elle aurait donc hériter du titre vu qu'elle sont les dernière représentantes directes de la lignée du Comte de Morhai, Anne étant, pour simplifier, une pièce rapporté, qui aurait assuré la régence le temps que les filles, et donc la future Comtesse, grandissent.
A mon avis le plus simple serait soit de rajeunir les filles de deux ans, dans ce cas elle viendraient juste d'être considérée adulte mais pas encore assez mature pour que l'une d'entre elles reprenne le titre, et que donc Anne ait encore un peu de marge. Soit tout simplement de faire en sorte que ce soit la famille d'Anne la famille Comtale de Morhai. Sincèrement la deuxième option te facilitera grandement les choses et ne changera rien à ton histoire et au moins ça t'assurera qu'Anne garde le même rôle au sein de son domaine jusqu'a ce qu'elle en décide autrement et pas un tiers.

Voilà, voilà dieu
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4
Date d'inscription : 28/11/2018
avatar
Comtesse de Morhai
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
 Jeu 29 Nov - 19:48


Corrections faites, tu me diras si ça te convient. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 372
Date d'inscription : 13/09/2017
avatar
Fléau du monde

A savoir -
Age: ♥
Métier : Fouteuse de merde
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
 Sam 1 Déc - 14:48


Préviens moi quand tu aura fini la dernière petite modification que je te donne ta couleur et ton rang.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4
Date d'inscription : 28/11/2018
avatar
Comtesse de Morhai
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
 Lun 3 Déc - 20:00


J'ai fini les modifs si jamais quelqu'un modère toujours. Si jamais ce n’était pas le cas, je comprendrais. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
 
Revenir en haut Aller en bas
Anne-Adelaïde de Lazard - Comtesse de Morhai [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon
» [procès/suspect DCD] Agression Comtesse
» Alaina, Comtesse de Cork ♣ Under co'
» Ombeline de la Rose, comtesse vampirique (finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varteja :: Y prendre part :: Recensement de la population :: Présentations validées :: Noblesse-