O
u
v
r
i
r

l
a

n
a
v
i
g
a
t
i
o
n
O
u
v
r
i
r

l
e
s

r
e
c
h
e
r
c
h
e
s
La Hurleuse


Partagez|
La Hurleuse
Messages : 3
Date d'inscription : 07/10/2018
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La Hurleuse
 Dim 7 Oct - 23:15

Sinead Malapluie

Solitude, ô solitude



NOM : Malapluie

PRENOM : Sinead

SURNOM : La Hurleuse

SEXE : F

AGE : une petite centaine d'années

RANG SOCIAL : huvar

LIEU DE VIE : la forteresse


Sinead n'a pas reprit forme humaine en publique depuis près de dix ans. Être un loup est tellement plus confortable selon elle, pourquoi renoncer à une apparence rapide, puissante et où on se trouve toujours au chaud pour ressembler à vermisseau rose et ridicule?
Certes, elle n'est pas du rang des louves les plus impressionnantes. Bien que très haute sur pattes, la Hurleuse est au moins aussi maigre qu'elle est grande. Ce n'est pas faute de s'alimenter, c'est simplement ainsi qu'elle est faite. Sa fourrure jaunâtre lui redonne heureusement un peu d'épaisseur, malgré son manque évident d'entretien. Rêche et terne mais jouant son rôle de manteau la Hurleuse ne s'en préoccupe donc pas.
Ses yeux sont du même jaune terne que sa fourrure, au regard parfois absent parfois cruellement ironique. Sa langue pend souvent à l'avant de sa gueule entrouverte, certains prétendent que c'est de la provocation, mais les plus âgés des Grands Loups savent qu'il lui manque simplement des crocs.

Il est saisissant de voir à quel point son allure change peu quand elle change de forme. Toujours aussi grande, toujours aussi maigre. La fourrure mal entretenue est remplacée par des cheveux châtains et un teint cireux. Ses traits sont perpétuellement tirés comme si elle était épuisée et ses rares sourires montrent un large trou noir du coté gauche de sa bouche, en lieu et place des trois dents qu'elle a perdues.



Sans être franchement folle, on peut qualifier la Hurleuse de dérangée sans être insultant. Son lourd passif familial, les responsabilités trop lourdes et les horreurs qui ponctuent la vie d'un Grand Loup ont fini par effriter sa santé mentale, d'autant plus que Sinead est à la base, un être d'une grande empathie. Les souffrances dont elle a été témoin l'ont affectée au moins autant que celles dont elle a été victime. Parfois l'angoisse la saisit au milieu d'une tâche, lui coupant les jambes et la respiration, parfois elle est prise d'une colère rouge qui se faufile partout en elle et l'empêche de voir clair.
Son surnom de Hurleuse lui vient de ses terreurs nocturnes, mal dont elle est atteinte depuis son arrivée à la Forteresse. A force de l'entendre crier à se déchirer la gorge chaque nuit, ses camarades éreintés lui ont donné ce sobriquet qui est allé jusqu'à effacer son propre nom à partir du moment où il commença à sortir de la bouche des instructeurs. Si elle le trouva un moment infamant, Sinead fini par accepter et même revendiquer ce surnom, trop heureuse de voir disparaitre encore un lambeau de son passé.
Du fait de son choix d'apparaitre principalement sous forme de loup, la Hurleuse est plutôt silencieuse. Cela ne veux pas dire qu'elle ne communique pas, la palette de vocalises et de mimiques d'un canidé étant assez large pour exprimer toutes sortes d'émotions et d'intentions. Parler lui semble même plus fastidieux que de communiquer ainsi: grogner et montrer les crocs qui lui restent est tellement plus efficace que de dire "N'approche pas!", mais cela vaut aussi pour toutes les émotions positives.
La Hurleuse a la chance de toujours se trouver aux cotés de sa première huva, Egit. Elle aime être une actrice de la communauté et joue souvent à la bagarre avec les jeunes tributs comme un chien de famille monté en graine. Cependant, elle se montre moins tendre avec les jeunes huvars. Si elle les apprécie tout autant, Sinead considère qu'elle doit leur inculquer un certain sens du devoir et aime aider à leur instruction militaire. Elle leur fait comprendre, sans parler, que tout repose sur eux: la sécurité de leur huva comme la réussite de la mission.




Sinead n'était qu'un louveteau chétif et sale à faire peur quand sa mère la déposa à la Forteresse, cousue dans un sac comme si on allait la noyer. Le prénom et le nom de famille de l'enfant fut les seules informations qu'elle laissa avant de repartir, sans même paraître touchée par l'honneur d'avoir engendré un Grand Loup. Il fallait bien préciser qu'une abondante marmaille sans père attendaient Maeve chez elle: si elle était bien soulagée de pouvoir se débarrasser de l'un d'eux, elle n'avait pas le temps de s'attarder sur des adieux.
Les honneurs c'était bien joli, mais onze enfants dont quatre adolescents, cela ne se nourrissait pas de reconnaissance!

Sinead avait eut un début de vie difficile. Septième enfant de la fratrie, elle avait encore brièvement connu son père avant que celui ci ne s'en aille vers d'autres aventures, lassé par l'extraordinaire fécondité de sa compagne, mais non sans lui coller la responsabilité de quatre autres enfants avant de prendre le large.
L'enfant avait donc été assez grande pour voir lentement le visage de sa mère se flétrir sous le poids du travail et de la rancune,  ses frères et sœurs les plus âgés tomber dans la délinquance et les plus jeunes devenir de plus en plus calmes et maigres. Maeve nourrissait péniblement sa progéniture grâce à des travaux de tissage qu'elle réalisait à domicile, mais à mesure que la vie devenait moins facile elle devenait de plus en plus irritable et ne ménageait pas les coups de ceinture sur le dos des bambins les plus bruyants.
De cette période, Sinead ne garde qu'un vague dégout et quelques cauchemars récurrents parmi les autres. Malgré ses recherches discrètes, elle ne put jamais savoir ce qu'il était advenu de ses frères et sœurs: seul son aîné a laissé une trace marquante en mourant de la corruption. Il est fort probable que la lignée dégénérée des Malapluie s'éteindra avec elle.

En quelques mois à la Forteresse, Sinead était devenue la Hurleuse, une petite perturbée mais prometteuse tout de même qui goutait pour la première fois à un vrai lit et a des repas suffisamment abondants. Le retard de croissance qu'elle devait à la malnutrition fut rapidement comblé quand elle reçu une nourriture adaptée: une poussée de croissance fulgurante lui permit bientôt de regarder de haut tout ses petits camarades mais elle devait rester maigrichonne pour le restant de ses jours.
Son entrainement militaire était globalement satisfaisant. Si elle manquait de force brute, sa grande taille lui conférait une meilleure allonge et ses réflexes étaient excellents. Elle ne gagnait évidemment pas à tous les coups mais la Hurleuse pouvait en remonter à n'importe qui dans sa tranche d'age, aussi bien à crocs nus que, plus rarement avec des armes. Pour honorer son surnom, elle avait fait sa spécialité des cris de guerres et il n'était pas rare de l'entendre sonner de véritables hallalis sur le terrain d'entraînement.

Au fil de la lente croissance des Grands Loups, la Hurleuse gagnait en réputation. On la disait sarcastique au point d'être parfois cruelle et animée de toutes sortes de manies étranges, mais cela plaisait à certains et elle ne manqua jamais d'amis dans son adolescence. Les histoires de cœur et les coucheries ne l'intéressèrent jamais réellement: elle était un huvar, quel besoin avait-elle de se mêler de ces futilités? Les attaches leurs étaient de toute manière interdites alors à quoi bon s'abaisser aux mêmes penchants que le commun des mortels?
Cette différence marqua un premier gouffre entre elle et ses camarades, qui malgré l'interdiction n'avaient aucune intention de se priver de lutiner, au moins pour essayer avant de devenir vieux et barbants.

Sa première et seule huva à ce jour, la Hurleuse la reconnue au premier regard. Le tribut le plus petit, le plus chétif et le plus pleurnichard était fait pour être le sien. Egit avait sept ans et le nez qui coulait en permanence, car elle pleurait sans cesse et se trouvait malade six mois par an. Tout le monde trouvait stupéfiant qu'elle ai réussi à passer le test. Contrairement à la Hurleuse, qui se souvenait à peine de sa vie d'avant, Egit avait le plus grand mal à faire le deuil de sa famille et ne pouvait dormir ailleurs qu'entre les pattes avant de sa future huvar, bien au chaud dans sa fourrure jaune. Cette immense peluche qui se montrait si douce avec elle et sans pitié pour les autres enfants qui se moquaient d'elle lui faisait à la fois office de grande sœur et d'animal de compagnie.
La Hurleuse était entièrement dévouée à sa huva et lui passait tout ses caprices mais heureusement pour elle, Egit avait vite prit conscience de son emprise sur sa compagne d'une vie et veillait à ne pas en abuser.

Le rituel qui les lia jusqu'à la mort de l'une d'elle fut une épreuve pratiquement insurmontable pour la Hurleuse qui ajouta une belle quantité de visions nocturnes horrifiques à sa collection. Elle prit sur ses épaules la responsabilité des souffrances d'Egit, comme si elles étaient sa faute personnelle, comme si elles auraient pu être évitées. La formation de la jeune fille avait déjà été une très rude épreuve pour la huvar mais le rituel fit authentiquement vaciller sa santé mentale.
Par ailleurs, la huva était entre temps devenue une jolie fille comme on en fait plus, blonde et peu farouche, mais malheureusement pour ses prétendants, gardée par un fauve possessif de cinq pieds de haut. Chaperonnée en permanence par son binôme, elle ne risquait pas de se laisser aller à fauter et ce fut la source de bien des disputes entre les deux femmes. L'adolescence passant, les tiraillements de la chair se firent moins insupportables pour Egit à mesure qu'elle se prenait de passion pour sa vocation imposée qui lui causait infiniment moins de souffrance à présent que sa formation était achevée.

Si les sacrifices nécessaires à la magie de sa huva retournaient l'estomac de la Hurleuse, elle n'en laissait rien paraitre. La capacité de cette toute jeune femme à tuer de sang-froid impressionnait sa part animale autant qu'elle effrayait son humanité. Entre les bêtes corrompues et les bêtes sacrifiées, le Grand Loup voyait le poids sur sa conscience se faire de plus en plus pesant et ses nuits se faire de plus en plus agitées. Ses cauchemars étaient fugaces mais insoutenables et leur contenu s'estompait sitôt qu'elle se réveillait en sueurs et hagarde, incapable de convaincre son esprit qu'elle se trouvait en sécurité dans la Forteresse ou au chaud dans un campement.
Ce fut à cette période qu'elle commença à garder sa rassurante forme de loup en quasi permanence, ne retrouvant son apparence humaine que pour avoir quelque conversation en privé avec Egit. Il semblait à la Hurleuse que sa forme canine était moins torturée, comme si son esprit était simplifié par la transformation. Si elle savait bien que sa psyché restait la même quoi qu'il arrive, s'auto-persuader de ce fait aida la huvar à retrouver des nuits à peu près sereines.

La Hurleuse est aujourd'hui considérée comme dérangée, certainement à raison mais reste un membre estimé des Grands Loups. Elle est encore jeune à l'échelle de son espèce et pourra peut être un jour prétendre à la reconnaissance de ses pairs. Egit a aujourd'hui trente huit ans et la maturité lui a fait le plus grand bien. Elle, en revanche est déjà presque assez âgée pour être un vétéran ce qui ne manque pas de perturber sa huvar. Toutes deux prient ensemble pour pouvoir guerroyer flanc à flanc contre la corruption encore longtemps.


Ce que vous voulez nous dire de particulier sur lui ou elle.

Vous certifiez sur l'honneur avoir plus de 18 ans ? J'en ai 22 et je tiens bien trop à mon honneur pour certifier faux!

Comment vous nous avez trouvé ? Oulà je sais plus vraiment, directement dans les résultats d'une recherche google il me semble (forum rpg médiéval réaliste, je crois)

Un avis ? (Sur nous, pas sur le voisin ♪) Très beau forum, très très beau forum, mais mon vieil ordi a beaucoup de mal avec les graphismes assez lourds malheureusement

Quel est votre smiley préféré ? J'utilise le mouton arc-en-ciel dieu à toutes les sauces, sinon je communique beaucoup à coups de :3 et ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 339
Date d'inscription : 19/04/2018
avatar
Chercheur

A savoir -
Age: 21 ans
Métier : Membre d'une équipe de recherche.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Lun 8 Oct - 9:00
Bienvenue Hurleuse dieu

Bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3
Date d'inscription : 07/10/2018
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Lun 8 Oct - 11:52


La Hurleuse:
 
Merci :D
Ca va j'avance bien, y'a matière à faire des bonnes choses!
Edit: je sais pas si c'est normal mais ma signature refuse de rester sagement à sa place sous mon message ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4706
Date d'inscription : 09/10/2017
avatar
Marquis d'Amain

A savoir -
Age: 33 ans
Métier : Amateur de glandouille à temps partiel
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Lun 8 Oct - 21:32
La bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 414
Date d'inscription : 06/05/2018
avatar
Comtesse d'Elgenn

A savoir -
Age: 22 ans
Métier : Comtesse d'Elgenn
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Mar 9 Oct - 3:58
Bienvenue à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 349
Date d'inscription : 13/09/2017
avatar
Fléau du monde

A savoir -
Age: ♥
Métier : Fouteuse de merde
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Mar 9 Oct - 11:01


Bonjour Hurleuse et encore une fois bienvenu !

Ta fiche est-elle terminée ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3
Date d'inscription : 07/10/2018
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Mar 9 Oct - 14:39


La Hurleuse:
 
Bonjour et merci tout le monde!

Dans les grandes lignes oui, mais j'aimerais prendre encore quelques jours pour faire des modifications si ça me prend, c'est possible?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 349
Date d'inscription : 13/09/2017
avatar
Fléau du monde

A savoir -
Age: ♥
Métier : Fouteuse de merde
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 Mar 9 Oct - 15:23


Bien entendu ^^

N'oublie pas de signaler quand ta fiche sera terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Hurleuse
 
Revenir en haut Aller en bas
La Hurleuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varteja :: Y prendre part :: Recensement de la population :: Vous présenter-