O
u
v
r
i
r

l
a

n
a
v
i
g
a
t
i
o
n
O
u
v
r
i
r

l
e
s

r
e
c
h
e
r
c
h
e
s
Aya - Huvar (fini)


Partagez|
Aya - Huvar (fini)
Messages : 65
Date d'inscription : 12/12/2017
avatar
Huvar - Grand Loup
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 5:59


#9933cc

Aya

Le louveteau devient loup, qu'il soit élevé ou non parmi les hommes



NOM :

PRENOM : Aya

SURNOM : Gamine (ce qui l’insupporte au plus haut point)

SEXE : F

AGE : 64 ans

RANG SOCIAL : Veilleur - Huvar

LIEU DE VIE : Partagée entre le domaine familial et la Forteresse
Aya est ce qu'on peut appeler un belle jeune fille. Sans plus ni moins. Son apparence humaine laisse une impression de douceur, de gentillesse et de bienveillance. Son teint clair, ses cheveux d'un blond cendré, ses mains fines et délicates, tout reflète cet aspect de son être. Mais si on y regarde mieux, on peut voir dans ses yeux bleus tirant sur le violet une étincelle pétillante de vie. Ses lèvres d'un rose délicat esquissent souvent un sourire et trahissent sa joie de vivre.

Malgré son âge, elle paraît avoir à peine la trentaine. Son physique loin d'être ingrat n'est pas non plus une gravure de mode. Elle a quelques rondeurs mais rien de très exagéré. Elle doit sans doute faire tourner quelques têtes sur son passage, mais elle n'en a pas réellement conscience elle-même.

Les gens ont d'ailleurs plus de facilité à la reconnaître sous ses traits humains, n'arborant sa forme de louve que quand cela est nécessaire. Malgré cela, elle en a bien une, signe qu'elle est bien Huvar et non humaine à part entière. Une fourrure douce et claire, parsemée de gris, de brun ainsi que de blanc. Même sous cette forme, elle garde ce regard curieux qu'elle porte sur le monde. Bien que plus grande qu'un loup classique, elle est loin d'égaler la taille de certains de ses frères et sœurs. Elle possède néanmoins une stature athlétique, signe d'une fougue et d'une endurance digne de sa jeunesse.

Aya a toujours été d'un naturel curieux, et ce depuis sa tendre enfance. Avide de connaissance, envie d'apprendre et de tout savoir. Très tôt elle sut ce qu'était la Corruption, la place de chacun dans ce monde et surtout celle de sa famille. Cela l'aida beaucoup à avoir un esprit ouvert et attisa plus encore sa curiosité, voulant voir ce qu'il y avait par delà les terres de la Forteresse. Et du jour de sa transformation, elle voulut tout savoir sur son état et sa place. Elle savait se faire comprendre, sa famille étant habituée à vivre parmi les loups depuis des générations. Une fois le tout assimilé, elle jeta son dévolu sur les humains. Voyant les membres de sa famille vieillir, bien plus qu'elle ne le sentait elle-même, elle chérissait d'autant plus le contact avec eux. Elle avait conscience que leur vie était bien plus courte que la sienne.

Ses ainés et ses congénères voient d'un œil interrogateur voir mauvais qu'elle passe la quasi totalité de son temps auprès de cette race fragile et sous forme humaine qui plus est. Mais Aya s'en fiche un peu. Elle adore le contact de cette populace éphémère et s'intéresse à tout ce qui les concerne. Elle veut apprendre toujours plus sur ceux qu'elle protège. Et puis en en sachant plus sur eux, peut-être que la tragédie qu'elle a vécu ne se reproduira plus...

Dans l'ensemble, Aya ne tient pas en place. Elle aime la vie, elle aime ce qu'elle lui offre et compte bien en profiter tant qu'elle le peut. Elle se laisse rarement abattre par les choses. Mais quand c'est quelque chose qui lui est proche, comme sa famille ou son Huva, elle peut être inconsolable. Elle surprotège d'ailleurs ce dernier comme personne et se mettra toujours devant lui pour lui éviter toutes blessures. Elle le considère comme son petit frère. Mais déplore cela dit le fait qu'il ne soit plus autant casse-cou qu'avant. Et surtout qu'elle.

Malgré ses connaissances sur la psyché humaine, sa gentillesse est sa plus grande faiblesse et la rend quelque peu naïve et insouciante du danger. Son Huva désespère souvent de la voir foncer tête baissée face à la menace qui se dresse devant eux.

Nés au sein de la famille Wolfensohn et malgré son nom plus que évocateur, les aïeuls d'Aya ne pensaient pas un jour accueillir autant d'Huvars en leur sein. Et pourtant, cela fait maintenant très longtemps que le premier a émergé et nombreux sont ceux qui se sont illustrés dans quelques batailles d'envergure. La petite famille bourgeoise qui tenait alors un commerce de tannage de cuir a dû pourtant s'acclimater à son nouveau foyer non loin de la Forteresse. Était-ce dû au fait qu'ils s'enfonçaient bien souvent dans les bois pour trouver la matière première nécessaire à leur métier, bravant ainsi tous types de dangers, que la grâce d'Huvara les toucha ? Nul ne le sait vraiment. Ce qu'ils savent en revanche fort bien maintenant, c'est que leur lignage a ce don bien particulier qui coule dans leurs veines. Aujourd'hui ils avouent volontiers ne pas vouloir revenir à leur ancienne vie et restent très pieux envers le Culte.

Aussi, les parents d'Aya ne furent-ils pas étonnés de voir leur petite dernière développer ce fameux don un jour. Ce qui les rassura d'ailleurs quelque peu. Car cela faisait déjà trop d'années qu'aucun enfant portant le gène ne soit venu au monde en leur sein. La transformation d'Aya fut accueillie comme une fête et on la célébra gaiement. La petite fille savait déjà ce qui pouvait lui arriver. Et on continua de lui expliquer tout de son état et du monde. Elle grandit sous les traits d'une belle louve pétillante et pleine de joie. Elle aimait toutefois rester près de ses quatre frères et sa sœur, tous plus grands qu'elle. Aya était la petite protégée de la famille, rien ne devait lui arriver afin qu'elle perpétue la tradition familiale. Cependant, personne ne pouvait vraiment tenir la fougue de la louve enfermée. Elle allait volontiers gambader dehors. Et à défaut d'autre chose, on s'assurait toujours qu'elle soit accompagnée ou suivie.

Trente années d'insouciance et de bulle confortable entourée d'une famille aimante. Trente années qui se changèrent en dure réalité le jour où Aya, enfin parvenue à se retransformer en humaine et constatant que son apparence creusait encore plus l'écart entre elle et sa famille, arriva à la Forteresse. Le froid l'enveloppa de façon dure et cruelle, les pierres de la bâtisse lui paraissaient glaciales. Fini les douces soirées au coin du feu et les sucreries du goûter. Fini les accolades aimantes de sa mère et de ses frères et sœur. Ici, tout était austère. Une simplicité de vie qu'elle eut du mal à appréhender. Tout du moins au départ. Elle inspira un bon coup et se dit que si d'autres avaient pu le faire, elle devrait y arriver aussi. Elle ne voulait pas faire honte à sa famille. Elle se devait d'être à la hauteur de ses aînés avant elle.

Les années d'apprentissage au sein de la Forteresse ne furent pas des plus faciles pour Aya. Mais sa jeunesse et son impétuosité lui permirent de passer les différentes épreuves avec brio. Non sans quelques jalousies qu'une gamine à l'apparence aussi fragile puisse réussir là où d'autres échouent. Très vite et malgré sa nature candide, elle montra des signes de concentration assurée lors des exercices de simulation, son instinct de louve prenant aisément le dessus afin de la guider au mieux dans ces situations de risques. Et c'est alors qu'elle fut la plus jeune à pouvoir se mêler aux choix des tributs. Elle en était d'ailleurs toute excitée, curieuse de voir comment ces petits humains pouvaient se débrouiller grâce au pouvoir qu'ils leur confiaient.

Mais rapidement Aya déchanta. Elle s'aperçut alors que ces enfants n'étaient pas aussi robustes qu'elle le pensait. Elle découvrit avec horreur à quel point ne serait-ce que le premier rituel pouvait être dur à supporter pour eux. Elle décida finalement de ne se lier qu'à quatre d'entre eux, ne se jugeant pas à même de pouvoir en aider plus au mieux.

Le premier était Andreas, fils de bonne famille, donné à la Forteresse comme une offrande. L'enfant ne se débrouillait pas si mal que ça. Le second, Charles était un tribu dont sa sœur fut bien contente de se départir tant elle avait de bouches à nourrir. Il avait une force de caractère qui lui permettait de dépasser ses limites. Le troisième se nommait Nils. Enfin, c'est ce qu'il avait dit mais orphelin de nature, personne ne pouvait vérifier si c'était son nom véritable. Le Culte l'avait confié à la Forteresse lorsqu'ils prirent conscience qu'il serait un parfait candidat. Son apparence frêle ne freinait en aucun cas ses prouesses. Et le dernier, Dominik, fils de paysans, pas spécialement doué mais de nature tenace, ayant toujours un regard déterminé.

Tous les quatre passèrent le premier rituel avec plus ou moins de succès. Mais assez en tout cas pour pouvoir continuer l’entraînement. Aya les suivait avec grand intérêt. Elle avait à cœur de les aider du mieux qu'elle pouvait sans pour autant leur faciliter la tâche. Son dévouement envers ses protégés était sans égal. Mais un jour, le drame survint alors. Andreas perdit la vie lors d'un exercice en forêt. La jeune louve se retrouva inconsolable pendant quelques jours. Mais sans pouvoir se remettre vraiment, ce fut au tour de Charles de périr dans un exercice semblable. Aya se raccrocha alors comme elle put aux deux derniers des enfants qu'il lui restait. Nils avait véritablement sa préférence. Elle admirait tant le courage dont il faisait preuve alors qu'il avait subit tant d'épreuves avant même d’atterrir ici. Cependant, l'année d'après, un nouveau drame frappa la louve. Elle vit Nils perdre la raison alors même qu'on le confrontait à la corruption. Qui aurait cru qu'il avait vu ses deux parents se faire dévorer par un cerf corrompu alors qu'il était très jeune ? Personne, lui-même ne devait pas s'en souvenir d'ailleurs. Aya se sentit impuissante, elle hurlait comme une démente avant qu'on emmène son protégé loin d'elle et qu'on la conduise quand à elle dans une chambre pour qu'elle se repose.

Là, elle resta plusieurs mois, enfermée, ne se nourrissant quasiment pas et ne parlant pratiquement à personne. Ils étaient quatre au départ et déjà trois d'entre eux n'étaient plus... Il n'en restait plus qu'un. Mais en était-elle vraiment digne ? Elle se posait toutes sortes de questions à son sujet, sur le monde, sur les humains. Et si c'était elle la cause de tout cela ? Après tout, elle était encore bien jeune pour s'unir à un de ces enfants. Peut-être était-ce trop tôt ? Peut-être n'était-elle pas à même de pouvoir les protéger comme il se devait ? Alors que tout tournait dans sa tête, un jour elle vit paraître Dominik sur le pas de sa porte. Une peur primaire lui glaça les os et elle se mit alors à grogner pour l'empêcher de l'approcher. Elle ne voulait pas qu'il périsse lui aussi par sa faute. Mais le jeune garçon était tenace. Il vint chaque jour se présenter jusqu'à ce qu'en fin Aya le laisse venir à elle. Elle ne s'était jamais laissée aller de la sorte auparavant. Et si elle s'en est sortit aujourd'hui, c'est uniquement grâce à lui.

Ils apprirent peu à peu à se connaître, elle finit par sortir de sa cellule où elle s'était enfermée. Elle reprit goût à la vie et suivit avec assiduité l’entraînement de son protégé. La peur lui tenait toujours les entrailles qu'il finisse par succomber à son tour. Mais il n'en fut rien. Et quand vint enfin le jour où ils s'unirent en tant que binôme, elle était confiante. Elle allait pouvoir partager son pouvoir avec lui et il serait ainsi plus robuste que jamais. Mais la terreur l'envahit lorsque le jeune homme convulsa et sombra dans l'inconscience. Jours et nuits elle le veilla, quitte à dormir près de lui pour ne pas le laisser seul. Il ne devait pas mourir, pas après tout ce qu'ils avaient enduré. Heureusement après plusieurs jours, Dominik ouvrit lentement les yeux et esquissa péniblement un sourire à la vision de la louve devant lui. Ils promirent ensemble de toujours prendre soin l'un de l'autre.

Aujourd'hui, ils sont quasiment inséparables. Mais des deux, c'est Aya qui reste une jeune louve pétillante bravant le danger. Alors que Dominik lui est plus posé, au grand dam de la louve. Pendant plusieurs années ils ont contribué à repousser quelques attaques et fait quelques petites quêtes par ci par là pour rester en forme si l'on peut dire. Mais Aya reste très protectrice envers son Huva. Un peu à la manière d'une grand sœur un peu collante. Cependant Dominik ne s'en plaint pas, bien au contraire. Il est plus heureux que jamais auprès d'elle.

Quelques mots sur Dominik, le Huva :

Né dans une petite famille de paysans, cela a été le déchirement le plus total pour eux de le voir partir pour la Forteresse, conscients alors qu'ils ne le reverraient sans doute jamais. Malgré tout le petit garçon s'est borné à ne pas pleurer. Enfin, pas trop... Il se laissait aller de temps en temps lorsqu'on ne le voyait pas. Mais s'évertuait à rester fort dans les épreuves. La première d'ailleurs fut un choc pour lui. Il perdit pied quelques minutes avant de réaliser vraiment ce qu'il lui arrivait. Alors qu'il reprenait ses esprits, une main douce se tendit vers la sienne et en relevant la tête, il vit un fin sourire sur le visage de la jeune femme devant lui. Aya, c'était elle, il ressentit une chaleur en lui quand il prit sa main. Désormais, il ferait tout pour qu'elle le choisisse lui.
Au fil des années, il s’entraînait au mieux, serrait les dents lorsqu'une douleur apparaissait, restait tête levée devant les difficultés. Oh il n'était pas le plus fort d'entre tous, il le savait bien. Mais il faisait toujours du mieux qu'il pouvait. Cependant, il voyait bien comment Aya regardait les autres. Trois autres pour être précis. Ils étaient donc quatre en liste pour être sa moitié. Malgré cela, il n'éprouvait aucune rancœur envers ses « adversaires ». C'était à lui d'être plus fort, tout simplement. Et cela ne servait à rien d'éprouver de la haine envers les autres tributs. Ils étaient tous dans le même bateau après tout.
Quand les deux premiers se firent tuer lors d'un exercice en forêt à à peine quelques jours d’intervalle, il lut alors la peine dans les yeux de sa Dame. Il se promit de rester en vie, il ne pouvait pas mourir sachant qu'elle perdrait son beau sourire comme elle l'avait fait plusieurs jours durant après cela.
Quand le troisième sombra dans la folie, il la vit perdre pied et se sentit totalement démuni. Il ne restait plus que lui à présent. Il devait rester fort. Pour elle. Mais aussi pour les autres qui avaient sombré avant lui. Profitant de quelques instants de répit, il vint à son chevet alors qu'elle ne sortait plus que rarement. Il passait tout son temps libre avec elle, essayant de la soutenir au mieux, tentant de raviver ce sourire qui lui plaisait tant. C'est ainsi que le lien entre eux prit vraiment forme.
Puis vint le temps du dernier rituel. Dominik se sentit stressé, presque nauséeux, il avait à cœur de ne pas flancher. Cela scellerait enfin leur destin à tous les deux. Il ne pouvait pas ne pas réussir, c'était exclu. Mais une fois le rituel achevé, il sentit son corps le lâcher. La décharge fut telle qu'il ne la supporta que peu et se mit à rendre le maigre contenu de son estomac. Il passa par tous les états. D'abord fiévreux sentant presque son corps brûler de l'intérieur puis tout à coup glacé comme un lac en hiver. Du sang commença même à couler de ses oreilles. Et puis, le noir total.
Il se sentit partir, pensant que c'était là la fin de sa vie. Cependant, il finit par reprendre conscience quelques jours plus tard. Et il revit alors le beau sourire d'Aya qui la veillait comme lui l'avait fait pour elle. Il sourit à son tour et lui promit de ne jamais la quitter.

Aujourd'hui, Dominik est un jeune homme de ving-six ans plutôt calme et posé. Il a laissé derrière lui l'insouciance des courses folles dans les bois aux alentours de la Forteresse avec Aya. Il est plutôt du genre à réfléchir avant d'agir et peine quelque peu à faire entendre raison à sa Dame. Malgré tout, il ne recule pas devant le danger. Mais il a apprit à ne pas foncer tête baissé dans le premier obstacle venu. Côté physique, il est plutôt fin mais possède néanmoins une silhouette athlétique. Il arbore de longs cheveux noirs et des yeux couleur noisette.

Vous certifiez sur l'honneur avoir plus de 18 ans ? Oui et depuis longtemps snif...

Comment vous nous avez trouvé ? Par partenariat

Un avis ? (Sur nous, pas sur le voisin ♪) J'aime beaucoup le thème et le contexte, ça m'a de suite séduite. =) (PS : désolé pour le pavé, j'ai mit une journée pour trouver mes mots et à la fin j'arrivais plus à m'arrêter ^^' )

Quel est votre smiley préféré ? wtf
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3266
Date d'inscription : 09/10/2017
avatar
Marquis d'Amain

A savoir -
Age: 33 ans
Métier : Amateur de glandouille à temps partiel
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 6:48


Journal à jour au 23/05/2018
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 15
Date d'inscription : 18/11/2017
avatar
Huvar - Grand Loup

A savoir -
Age:
Métier :
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 9:13



              Aethan s'exprime en  #0099cc, pour Luce il s'agit de #cc99ff
Bienvenue jeune louve, puisses-tu parcourir ces terres avec ton Huva et tes crocs ne jamais faiblir face à la corruption!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 276
Date d'inscription : 13/09/2017
avatar
Fléau du monde

A savoir -
Age: ♥
Métier : Fouteuse de merde
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 11:02


Hey Aya !

T'inquiète pas, j'ai vu plus pavéesque xD

Je n'ai pas grand chose à redire sur ta fiche, je vais juste faire une petite remarque qui ne va pas empêcher ta validation.
En effet dans ton histoire tu dis que ça fait 3 ans qu'ils n'ont pas vu de petit Huvar naître et que du coup elle était très attendue. Seulement 3 ans c'est vraiment très court pour ce genre de cas. Ce n'est même pas le temps de déceler un petit Huvar. Généralement les parents s'inquiètent quand il n'y en a pas eu dans la génération d'avant et qu'il n'y a pas l'air d'en avoir dans la leur. C'est un caractère rare ^^

Voilà, c'était juste pour rappel.

Je vais te donner ta couleur et ton rang de suite !

(PS : c'est vraiment comme ça que j'imaginais Aya ♥ )
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Date d'inscription : 12/12/2017
avatar
Huvar - Grand Loup
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 13:22


#9933cc
Merci pour l'accueil ! ˆˆ

Ah ok pour les années, j'avais pas trop la notion donc j'ai mit ça un peu au pif. ˆˆ' Je corrigerai une fois sur le pc alors. Merci pour la validation. Et puis merci pour le compliment, ça me touche. Embarassed J'ai essayé de coller au mieux à ce qu'il y avait dans sa fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 46
Date d'inscription : 20/11/2017
avatar
Comtesse de Brevery - Vierge de fer

A savoir -
Age: 28
Métier : Comtesse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 16:06
Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 911
Date d'inscription : 25/09/2017
avatar
Prêtresse

A savoir -
Age: 18 ans
Métier : Prêtresse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 17:07


Léonie s'exprime en #ff9933
Bienvenue en retard ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 65
Date d'inscription : 12/12/2017
avatar
Huvar - Grand Loup
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 Mer 13 Déc - 17:26


#9933cc
Merci à vous deux. =)

Au passage, j'ai édité le post comme je l'avais dit. ;) J'en ai profité pour corriger mes fautes ça me faisait saigner les yeux... -_-' #grammanazi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aya - Huvar (fini)
 
Revenir en haut Aller en bas
Aya - Huvar (fini)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Varteja :: Y prendre part :: Recensement de la population :: Présentations validées :: Clergé-